Nous suivre Industrie Techno

Outscale mise sur les start-up pour devenir un champion du cloud

Outscale mise sur les start-up pour devenir un champion du cloud

Scaledome accompagnera des start-up spécialisées dans l'Internet des objets, le big data, le machine learning, le deap learning et les smart cities.

© DR

Outscale, le cloud de Dassault Systèmes, se dote d'un incubateur. Baptisée Scaledome, la structure accueillera dès le mois de septembre quatre jeunes pousses pour 12 semaines d'accélération. Un moyen pour Outscale d'étoffer son portefeuille clients et d'enrichir son cloud via le développement de nouveaux cas d'usages. Très ambitieuse, l'entreprise entend concurrencer des mastodontes, comme Amazon et Alibaba. 

Avis aux jeunes pousses ! L’opérateur de cloud Outscale, spin-off de Dassault Systèmes, a inauguré ce matin son nouvel incubateur de start-up baptisé Scaledome. Basée à Saint-Cloud dans les locaux d’Outscale, la nouvelle structure s’adresse aux jeunes entreprises innovantes spécialisées dans l’Internet des objets, le big data, le machine learning, le deap learning et les smart cities. Des domaines particulièrement gourmands en puissance de calculs, et qui développent donc de forts besoins en infrastructures cloud.

« Avec Scaledome, nous souhaitons transmettre un peu de notre ADN, comme des parents à leurs enfants, pour donner les moyens aux jeunes entrepreneurs de réussir dans le monde du XXIe siècle », explique Laurent Seror, fondateur et CEO d’Outscale. « Pour se développer, les start-up ont besoin d’infrastructures. Toutefois, ce n’est pas sur cet aspect technique qu’elles doivent se concentrer mais sur les interfaces utilisateurs », ajoute Cédric Joly, responsable du programme. Scaledome doit donc permettre aux jeunes entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier, tout en bénéficiant de toutes les infrastructures indispensables à leur développement.    

Un programme d’accélération de trois mois

Concrètement, l’incubateur s’articule autour d’un programme d’accélération de trois mois qui comprend une offre d’accompagnement par des experts internes et externes, une formation au cloud et à la méthodologie DevOps, des ateliers personnalisés pour aborder les problématiques techniques et économiques du cloud, un accès aux infrastructures cloud et à l’écosystème d'Outscale. L’offre inclut également une formation aux fameuses sessions de Pitch, exercice incontournable dans la vie d’une start-up. Après 12 semaines d’incubation, chaque promotion de start-up sera d’ailleurs présentée à un panel d’investisseurs pour tenter de lever des fonds. « Au total, nous estimons que ce programme représente 40 000 euros d’investissements humains et matériels par start-up », ajoute Cédric Joly. En échange, chaque membre de la promotion devra verser 450 euros hors taxe.

Les aspirants ont jusqu’au 17 juin prochain pour déposer leur candidature. « Nous visons des projets en phase d’amorçage qui n’ont pas déjà procédé à une levée de fonds significative et qui peuvent présenter un POC », précise Cédric Joly qui nous confie, sans dévoiler leur nom, avoir déjà été contacté par quelques jeunes pousses intéressées. Dans un premier temps, dix start-up seront sélectionnées sur dossier. Elles pourront alors présenter leur projet aux Cloud Days, l’événement annuel d’Outscale qui se déroulera le 25 juin prochain. In fine, seules quatre jeunes pousses seront sélectionnées. Elles débuteront leur programme d’accélération le 7 septembre. Scaledome accueillera une deuxième promotion dès janvier 2016.

L’Open Innovation pour rivaliser avec Amazon et Alibaba

De son côté, Outscale voit deux intérêts à déployer cet incubateur. D’abord, les start-up sélectionnées deviendront très probablement de futurs clients. Ensuite, Outscale a besoin de cas d’usages. C’est ce que nous explique Laurent Seror : « Nous avons besoin de personnes qui nous demandent des  fonctionnalités très concrètes, afin d’enrichir notre cloud, de le tester et de le rendre plus robuste. Les start-up sont toujours plus exigeantes que les autres entreprises, car c’est l’épreuve du feu pour elles ».

Plus globalement, Outscale cherche à injecter de l’innovation dans ses troupes pour accélérer son développement. Fondée il y a cinq ans, l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 10,5 millions d’euros en 2014 et a réalisé 10 millions d’euros d’investissements en infrastructures. Les objectifs pour 2018 sont ambitieux : 100 millions de chiffre d’affaires et autant en investissements. La jeune entreprise parisienne entend même rivaliser avec des mastodontes du secteur, comme Amazon Web Service (AWS) et Alibaba, "l’Amazon chinois". Pour tirer son épingle du jeu, Outscale table sur l’ouverture et l’interopérabilité. « Nous voulons créer un modèle de synergie, en agrégeant plusieurs entités, pour construire un acteur plus fort », assure Laurent Seror. Déjà présente à Boston, New-York et Hong Kong, l’entreprise francilienne prévoit de déployer un réseau de franchises à travers le monde. « Nous leur fournirons notre logiciel Tina OS et leur imposerons certaines méthodes de travail », détaille l’entrepreneur. Objectif : permettre à tous les clients de retrouver l’environnement Outscale où qu’ils se trouvent dans le monde. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Coordinateur du livre blanc de l’Inria sur les véhicules autonomes et connectés, Fawzi Nashashibi estime que l’heure est au[…]

Une LED à quantum dot bleue plus stable et lumineuse

Fil d'Intelligence Technologique

Une LED à quantum dot bleue plus stable et lumineuse

Total dévoile ses recherches dans l'utilisation du calcul quantique lors du Quantum Computing in Paris-Saclay

Total dévoile ses recherches dans l'utilisation du calcul quantique lors du Quantum Computing in Paris-Saclay

Calcul quantique : les technologies de qubits s'exposent au forum Teratec

Calcul quantique : les technologies de qubits s'exposent au forum Teratec

Plus d'articles