Nous suivre Industrie Techno

Outil de simulation des composites obtenus par infusion de résine

Jean-François Preveraud
Outil de simulation des composites obtenus par infusion de résine

Simulation d'nfusion de résine d'une pâle d'éolienne avec PAM-RTM 2010

© DR

ESI annonce la sortie de PAM-RTM 2010, son outil de simulation du procédé industriel de fabrication LCM (Liquid Composites Molding) pour les composants larges et complexes.

L'infusion de résine à travers un renfort fibreux est une technique très répandue appartenant la famille des procédés LCM (Liquid Composites Molding) pour la fabrication des composants en matériaux composites de taille importante, tels que les pales d’éoliennes ou les caissons de voilure.

Pourtant, déterminer l'emplacement des évents et la stratégie d'injection représente un véritable défi quand il s'agit de pièces de grandes dimensions, complexes, fabriquées à partir de différents inserts et matériaux composites et pour lesquelles le flux de résine n'est pas uniforme dans l'épaisseur.

Jusqu'à maintenant, aucun outil de simulation n'était capable de gérer avec précision des composants complexes ou de grande dimension nécessitant une modélisation volumique, engendrant ainsi de nombreux essais coûteux pour déterminer le procédé de fabrication.

PAM-RTM 2010 fait partie de la Suite de Simulation Composites d'ESI, une suite logicielle industrielle dédiée permettant de simuler la conception, la performance et la fabrication des pièces composites. La version 2010 de PAM-RTM inclut un solveur hautes performances permettant les calculs par mémoire distribuée (Distributed Memory Processing ou DMP) pour la simulation du procédé de fabrication LCM. Le logiciel couvre une vaste gamme de procédés de fabrication basés sur le LCM et aide les ingénieurs méthode et concepteurs à évaluer avec rapidité et efficacité les stratégies de fabrication et à optimiser les paramètres du procédé, quelle que soit la taille du composant.

Des modèles de plusieurs millions d’éléments

Grâce à la capacité du solveur DMP et à une interface graphique optimisée, des composants utilisant des millions d'éléments (coques ou solides) sont désormais traités et, de plus, le calcul s’exécute dorénavant en quelques heures. PAM-RTM 2010 s'attaque aux contraintes de temps industrielles avec un niveau de précision maximum, permettant ainsi de réaliser des simulations LCM pour de très grandes pièces, pour des composants a géométries complexes exigeant un maillage détaillé et pour les pièces épaisses où la non uniformité du flux de résine a travers l'épaisseur doit être prise en compte.

Parmi les nouvelles fonctionnalités de PAM-RTM 2010, deux développements majeurs également en provenance de l'École Polytechnique de Montréal ont été mis en œuvre :
 

  • Détermination automatique de l'emplacement des points d'injection (algorithme génétique) ;
     
  • Simulation du Procédé Compression Resin Transfer Molding ou CRTM (par injection-compression) et du procédé Articulated Compression Resin Transfer Molding ou A-CRTM (par injection-compression sous moule articulé).


Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.esi-group.com  
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles