Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Otto, la start-up qui veut rendre les camions autonomes

Otto, la start-up qui veut rendre les camions autonomes

Pour rendre les véhicules autonomes, si on commençait par les camions ? C'est l'intuition d'Otto, une start-up issue de la Silicon Valley qui compte bien s'imposer sur ce marché.

Otto propose une alternative intéressante pour rendre les véhicules autonomes : commencer par les camions ! La start-up basée à San Francisco s’est entourée pour cela d'Anthony Levandowsky, initiateur de la voiture autonome chez Google, et d’ex-ingénieurs d’Apple, de Tesla ou de Cruise Automation. Dans les immenses camions américains très coûteux, installer un système les rendant autonomes sur autouroute ne représenterait qu'une partie du prix total. Le choix de l'autoroute seulement simplifie le système d'automatisation par rapport à d'autres types d'infrastructures, où la conduite est plus complexe. Or ces camions passent l'essentiel de leur temps sur autoroute.

Un kit à installer pour 30 000 $

Pour aller vite et se concentrer sur les compétences de ses collaborateurs issus de la Silicon Valley, Otto ne compte pas commercialiser ses propres camions autonomes mais ajouter aux camions les plus récents un système de conduite automatique pour les autoroutes. Avec un prix évalué à 30 000 $, le système ne représente qu’une petite partie du prix d’un camion d’une taille importante, estime la start-up. Le système est composé de caméras, de radar, et de capteurs Lidar, ainsi que d’un volant interactif et de systèmes de freinage redondant, sans compter bien sûr un ordinateur. Autant d’éléments qui permettent de maintenir un camion à sa vitesse pré-déterminée, en suivant les lignes, et de freiner ou accélérer. Le conducteur, bien sûr, devra toujours être à même de reprendre les commandes, bien qu’un système de géolocalisation précis doive permettre au camion de se garer sur un lieu adéquat si le conducteur ne répondait plus présent. La nécessité d’avoir toujours un conducteur limite cependant dans un premier temps l’intérêt du dispositif.

Le système d’Otto a été testé sur des modèles Volvo VNL 780, mais la start-up espère pouvoir équiper d’autres camions poids lourds. Otto cherche 1000 camionneurs volontaires, pour installer gratuitement son équipement. Les volontaires devront néanmoins s’engager à rester attentifs, prêts à reprendre le contrôle en cas de défaillance… Plusieurs constructeurs de camions, parmi lesquels Volvo ou Daimler explorent aussi ces technologies, tandis qu’une autre start-up, Peloton Tech, a déjà également testé ces systèmes.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Cinq start-ups de l'impression 3D à l'honneur du prochain salon Formnext 2019

Cinq start-ups de l'impression 3D à l'honneur du prochain salon Formnext 2019

SP3H va développer un microanalyseur de liquides avec le groupe Axens

SP3H va développer un microanalyseur de liquides avec le groupe Axens

Deux superalliages dédiés à la fabrication additive

Deux superalliages dédiés à la fabrication additive

Plus d'articles