Nous suivre Industrie Techno

Osram double sa production de LED

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Osram double sa production de LED

Travaux d'extension de l'usine d'Osram à Penang, en Malaisie

Le fabricant allemand procède à l’extension et à la reconversion technologique de ses usines de diodes électroluminescentes.

Osram Opto Semiconductors met les bouchées doubles dans les diodes électroluminescentes (LED - Light Emitting Diode). Le numéro deux mondial du secteur derrière le japonais Nichia se prépare à doubler la production en 2012. Pour cela, il procède actuellement à l’extension de ses usines, et à partir de l’été 2011, à la reconversion de la production sur des plaquettes de 6 pouces, au lieu et place des plaquettes de 4 pouces actuellement.

Filiale du groupe d’éclairage Osram, le fabricant allemand dispose de deux usines : l’une à Regensbourg, en Allemagne, pour la production de puces LED en InGaN (nitrure de gallium-indium), l’autre à Penang, en Malaisie, pour l’assemblage et le conditionnement de puces et modules LED.

Les travaux de construction en cours vont porter la surface du bâtiment de l’usine malaise à 25 000 m² en 2012. A Regensbourg, l'espace disponible est affecté à la production. Les deux usines passeront ensuite, petit à petit, à la fabrication de plaquettes de 6 pouces.

Avec cet investissement, Osram Opto Semiconductors espère tirer partir de l’explosion du marché des LED blanches dont le moteur est le passage aux LED dans le rétroéclairage des écrans LCD de télévision et dans l’éclairage général.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles