Nous suivre Industrie Techno

Open Innovation : les premiers résultats chez PSA

Open Innovation : les premiers résultats chez PSA

Fédérer les savors

© DR

Trois après le lancement de son réseau de partenariat scientifique StelLab le groupe PSA lève un coin du voile sur les principaux travaux qu’il mène avec des chercheurs extérieurs au groupe.

A l'occasion des trois ans de son réseau scientifique StelLab (Science Technologies Exploratory Lean Laboratory), le groupe PSA Peugeot Citroën a présenté en fin de semaine dernière, en présence de Jean-Marc Finot, Directeur de la Recherche Innovation & Techniques Avancée, ainsi que de Sylvain Allano, Directeur Scientifique en charge des Technologies Futures au sein du groupe, les premiers résultats des travaux de recherche initiés avec ses partenaires scientifiques, dans le cadre de sa démarche d’Open Innovation.

Le StelLab est la structure qui anime les partenariats scientifiques menés en commun entre la direction scientifique et l'université PSA Peugeot Citroën. Il est l'une des composantes de la démarche d’Open Innovation mise en œuvre par le groupe. Sa mission est d'animer un réseau d'échanges et de dialogue entre les scientifiques, les experts PSA Peugeot Citroën et des partenaires externes d'excellence, en matière d'environnement, de sécurité automobile et d'expérience de conduite.

Ces travaux recouvrent trois grandes catégories d’applications, qui dessinent les premiers contours de la voiture du futur à horizon 15 ans : les ‘‘Clean Technologies’’ ; les Interfaces Homme-Machine (IHM) ; les systèmes d’aides à la conduite. Voici quelques-uns des travaux qui ont été présentés.

L’objectif des ‘‘Clean Tech’’ est de répondre aux enjeux de réduction des émissions de CO2. Les principaux sujets abordés sont :

  • Combustion solide des matériaux énergétiques pour remplacer les hydrocarbures ;
  • Simulation du comportement des matériaux composites pour alléger les véhicules ;
  • Matériaux à mémoire de forme pour améliorer l'aérodynamique des véhicules en fonction des conditions d'utilisation.

Les aides à la conduite doivent rendre les véhicules toujours plus sûrs :

  • Assistance au conducteur basée sur la conduite en formation de type "banc de poissons" pour fluidifier le trafic, diminuer le risque de collision et optimiser les temps de trajet ;
  • Collecte et analyse de données enregistrées sur routes ouvertes pour mieux comprendre les comportements de conduite complexes.

Les interfaces homme-machine apporteront une nouvelle expérience de conduite :

  • Observation et analyse des attentes culturelles des clients chinois pour proposer des innovations répondant à leurs besoins ;
  • Reconnaissance des gestes de doigts, mains posées sur le volant, pour renforcer la sécurité en voiture.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Les bornes de recharge parsèment les allées du Symposium du véhicule électrique, qui se déroule du 19 au 22 mai[…]

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

Il électrise les véhicules thermiques

Interview

Il électrise les véhicules thermiques

Plus d'articles