Nous suivre Industrie Techno

Onze accidents en six ans pour les Google Cars

Juliette Raynal
Onze accidents en six ans pour les Google Cars

© Google

A la suite d'un rapport publié par l'agence Associated Press, la firme de Mountain View a publié un article détaillant les différents accidents dans lesquels ses véhicules autonomes ont été impliqués.

Quatre des quarante-huit véhicules autonomes de Google qui circulent quotidiennement sur les routes de Californie ont été impliqués dans des accidents en huit mois. C’est ce qu’a révélé hier un rapport de l’agence Associated Press (AP), qui a analysé les données issues du Department of Motor Vehicules.

Une révélation qui a immédiatement fait réagir la firme de Mountain View, qui a choisi de jouer la carte de la transparence pour tenter de limiter les effets néfastes d’une telle information. Dans un billet publié sur Backchannel, Chris Urmson, en charge du programme Google Car, explique qu’au total, onze véhicules autonomes ont été accidentés en six ans, date à laquelle les premiers essais ont commencé. Le géant de la Silicon Valley rappelle que les voitures ont parcouru au total 2,7 millions de kilomètres et que dans chacun des cas, il s’agissait d’accidents mineurs n’ayant provoqué que des dommages matériels. Par ailleurs, aucun des accidents n’aurait été causé à la suite d’une défaillance du logiciel de Google. Les accidents se seraient produits à cause des faits de véhicules tiers ou d’erreurs réalisées par les conducteurs des Google Cars lors des essais en mode manuel.

Dans les détails, sur onze accidents, les Google Cars auraient été victimes à sept reprises d’une collision arrière et à deux reprises d’une collision latérale. Enfin, un autre accrochage aurait été causé par un véhicule n’ayant pas respecté l’arrêt à un feu de circulation.

Le magazine The Verge, qui rapporte l'information montre comment Google, bon communicant, tire deux conclusions de ce bilan. La première : les capteurs et les algorithmes des Google Cars sont statistiquement beaucoup plus attentifs qu’un être humain. La seconde : les erreurs provoquées par les êtres humains ont permis d’alimenter et d’enrichir les algorithmes existants rendant les Google Cars encore plus sûres que ce qu’elles n’étaient auparavant. 

« Les véhicules sans chauffeur sauveront des millions de vies ! » avait assuré, en avril dernier, Ray Kurzweil lors de la conférence annuelle de la Société des ingénieurs automobiles américaine (SAE). De son côté, Elon Musk avait estimé, en mars dernier, que la conduite autonome devrait devenir la norme et qu'il faudrait, en conséquence ... interdire la conduite aux humains !

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les cinq imprimantes 3D qui ont marqué l’ouverture du salon Formnext 2019

Les cinq imprimantes 3D qui ont marqué l’ouverture du salon Formnext 2019

Le salon Formnext dédié à l'impression 3D a ouvert ses portes à Francfort (Allemagne) le 19 novembre. Jusqu'au 22[…]

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

À Barcelone, OnRobot plaide pour une robotique plus accessible

À Barcelone, OnRobot plaide pour une robotique plus accessible

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Plus d'articles