Nous suivre Industrie Techno

C’est pas nouveau, quoique !

On a traversé la Méditerranée en avion sans escale !

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
On a traversé la Méditerranée en avion sans escale !

Traverser la Méditerranné sur un avion de 300 kg

© JF Prevéraud

Des passionnés nous font revire l’histoire de l’aéronautique en construisant des répliques volantes d’appareils mythiques et en rééditant les exploits de leurs glorieux ancêtres. Des exploits qui bénéficient toutefois des apports de la technologie actuelle.

La nouvelle est tombée le 22 septembre 2013, un avion Morane Saulnier Type G a réussi à traverser la Méditerranée de Fréjus à Bizerte aux mains du pilote Baptiste Salis !

Pas très nouveau me direz-vous, puisque Roland Garros avait réussi le même exploit pour la première fois le 22 septembre 1913. Effectivement la traversée qui a été faite ce week-end ne faisait que célébrer le centenaire du véritable exploit. Quoique !

Les passionnés de l’association Replic’Air, dont le but est d’honorer l’histoire de l’aviation par le biais de la reconstruction d’aéronefs, de répliques ou reprise de concepts, ont en effet entrepris la construction à l’identique d’une réplique de l’appareil de Roland Garros. Ces passionnés d’aviation, dont beaucoup travaillent dans l’industrie aéronautique ou des compagnies aériennes, ont complètement refabriqué un Morane Saulnier Type G à partir des plans archivés au Musée de l’air. Mais ils se sont pour cela entourés des garanties que peut leur offrir la technologie du 21e siècle. Il est vrai que tenter une traversée de 800 kilomètres en 8 heures sur un avion de 9,20 mètres d’envergure, pesant moins de 300 kg et disposant d’un moteur de 80 ch, ne se fait pas à la légère.

A partir des plans papiers, un modèle 3D a été réalisé en CAO afin d’une part de valider par le calcul les caractéristiques aérodynamiques de l’ensemble, ainsi que la résistance de chacune des pièces devant être réalisées dans les matériaux employés à l’époque : bois de frêne et spruce pour la structure, tissu pour l’entoilage des ailes, corde à piano pour la rigidification de l’ensemble.

Ce modèle a aussi permis la réalisation des plans qui ont servi à la fabrication de chacune des pièces. Avec les technologies les plus modernes toutefois : découpe laser et pliage numérique par exemple pour les ferrures d’assemblage de la structure en bois.

Les calculs actuels d’aérodynamique ont été confrontés aux essais menés à l’époque sur le Morane Saulnier Type G par le Laboratoire Eiffel, montrant que les ingénieurs d’alors avaient déjà une très bonne connaissance des phénomènes aérodynamiques assurant la sustentation des avions.

Rappelons qu’une semblable aventure avait déjà été réussie en 2010 avec la reconstruction à l’identique d’un Breguet XIV de 1916, qui avait repris les routes aériennes de la célèbre ligne de l’Aéropostale de Latécoère vers l’Amérique du Sud, sur l’étape Toulouse - Cap Juby au Maroc.

Sans minimiser le courage des pilotes qui osent prendre les commandes de ces engins, de tels exploits ne sont réalisables, avec les standards de sécurité actuels, que grâce à l’apport des technologies modernes permettant de valider la conception de ces ancêtres et ainsi de minimiser les risques pour leurs pilotes. L’hommage de la technologie à l’histoire en quelque sorte !

Et ça c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.replicair.fr & http://www.breguet14.org

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Elon Musk, Jeff Bezos... Ces magnats qui rêvent de la planète rouge

Dossiers

Elon Musk, Jeff Bezos... Ces magnats qui rêvent de la planète rouge

L’espace fascine depuis très longtemps les scientifiques, mais aussi les industriels. à l’instar[…]

[Mosaïque interactive] 10 innovations qui vont tout changer

Dossiers

[Mosaïque interactive] 10 innovations qui vont tout changer

Biotechnologies : séquencer un génôme, c'est devenu facile!

Biotechnologies : séquencer un génôme, c'est devenu facile!

Robots humanoïdes : le métier rentre !

Robots humanoïdes : le métier rentre !

Plus d'articles