Nous suivre Industrie Techno

Prix des ingénieurs de l'Année

Olivier Ceberio reçoit le prix développement durable lors du PIA 2012

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Olivier Ceberio reçoit le prix développement durable lors du PIA 2012

Olivier Ceberio, "surfeur du dessalement", a été distingué dans la catégorie développement durable du Prix des ingénieurs de l'année 2012, décerné par Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, pour un système de récupération de l'énergie des vagues permettant de désaler l'eau de mer.

Il se voyait astronaute, il explore désormais le potentiel de la planète bleue. C’est à Boston, aux États-Unis, qu’Olivier Ceberio, 40 ans, exerce ses talents. Resolute Marine Energy (12 salariés), dont il est le directeur des opérations, a développé un dispositif permettant d’alimenter de petites unités de dessalement d’eau de mer grâce à… l’énergie des vagues.

Un convertisseur d’énergie des vagues est fixé au fond de l’océan à proximité du rivage. Quand une vague passe, le plan oscille et utilise ce mouvement pour pomper l’eau de mer. Cette eau de mer « sale », qui ne peut être utilisée directement pour le dessalement, est envoyée sur la côte : son énergie est transférée à de l’eau de mer « propre » venant d’un puits creusé sur la plage. C’est ce second flux de mer, stabilisé en pression et en débit, qui rejoint l’unité de dessalement par osmose inverse. « Le système permet de produire 2 000 m3 d’eau douce par jour en utilisant cette énergie, sans qu’il y ait besoin de la convertir en électricité », avance l’ingénieur avec une légère pointe d’accent américain.

Rien ne le destinait pourtant dans cette voie-là. Diplômé de l’École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques de Besançon et d’un master à Supaéro, il rêvait plutôt d’espace. Il décroche son premier job chez Starsem, une société franco-russe spécialisée dans la commercialisation des services du lanceur russe Soyouz. « J’ai eu la chance d’avoir des responsabilités très tôt. Au bout de six mois, j’étais chargé du lancement du satellite Cluster II. » Il y restera huit ans, avant de changer radicalement de cap. « Je devais monter ma boîte et aider les gens. » Cette nouvelle vie ne pouvait se réaliser qu’aux États-Unis.

Son Déclic

"Alors que j’étais à 200 mètres du pas de tir lors du lancement de Mars Express, au cosmodrome de Baïkonour, j’ai réalisé que je ne serais jamais astronaute. J’ai décidé de changer de vie."

MBA au MIT pour se familiariser à la création d’entreprise, MPA (Master of public administration) à Harvard pour se faire la main sur l’aide au développement… il se forme. C’est grâce à Facebook que s’écrira la suite de son histoire. « Je suis entré en contact avec Bill Staby, le PDG de Resolute Marine Energy, un ancien de Wall Street », poursuit l’ingénieur. L’entreprise développe alors des convertisseurs d’énergie des vagues pour le marché peu porteur de l’aquaculture. Olivier Ceberio pressent le potentiel de déclinaison de cette technologie pour fournir de l’eau potable à des populations qui n’y ont pas accès. Quatre ans plus tard, il s’apprête à tester son dispositif dans les eaux de Caroline du Nord. Il lancera son premier pilote commercial en 2013 avec la municipalité d’Ugu, en Afrique du Sud. Sans cacher sa volonté de vouloir, un jour, rapatrier en France son expérience acquise aux États-Unis.

Camille Chandès

Les autres nommés :

Nicolas Barthel, R & D lab manager chez Solvay-Rodhia Rare Earth Systems, pour la valorisation des terres rares

Ronan Guiziou, chef de projet innovation, Alstom Renewable Power, pour la conception d ‘un aérogénérateur éolien offshore 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Les premiers éléments du cobot que développe l'IRT Jules Verne pour Airbus ont été exposés le 23 mai[…]

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Un gravimètre plus précis grâce à la technologie quantique

Fil d'Intelligence Technologique

Un gravimètre plus précis grâce à la technologie quantique

Plus d'articles