Nous suivre Industrie Techno

Ocean Eagle, HY4 et Web Summit : les innovations qui (re)donnent le sourire

Baptiste Cessieux

Sujets relatifs :

Ocean Eagle, HY4 et Web Summit : les innovations qui (re)donnent le sourire

L'E-fan d'Airbus n'est pas le seul sur la piste des avions à hydrogène : le centre de recherches aérospatiales allemands présente le HY4.

© DLR

Pas facile de commencer cette nouvelle semaine du bon pied ? Comprendre que l’atmosphère martienne s’est fait souffler par les vents solaires vous fait douter de notre propre couche d’ozone ? Pas de panique : notre champ magnétique terrestre, protecteur naturel des vents solaires n’est pas près de s’arrêter. Et pour vous redonner le sourire, vite, consultez les sept informations qui vont vous mettre de bonne humeur. En matière d’innovations et de technologies, ça ne s’arrête pas non plus. Et on vous le prouve !

1 – Ocean Eagle brave les vents terrestres

La menace des vents solaires étant bien trop lointaine, les ingénieurs des Constructions Mécaniques de Normandie (CMN), s’intéressent à des évènements bien plus Terre à Terre. Lorsque le gros temps pousse les marins à rentrer au port, les Normands sortent leur prototype : un trimaran militaire capable de filer à plus de 50 km/h (28 nœuds) sous des vents de force 5 (31 à 39 km/h).

2 – L’avion 4 places qui tourne à l’hydrogène

Dans les airs aussi, la recherche ne s’arrête pas. Le Centre de recherche aérospatiale allemand présentait le HY4 lors du salon Wolrd of Energy Solution. Ce projet d’avion de tourisme sera équipé d’une pile à combustible basse température dotée d’une membrane d’échange de protons (Proton Exchange Membrane – PEM) et d’un moteur électrique d’une puissance de 80 kW qui autorisera une vitesse maximale d’environ 200 km/h et une vitesse de croisière de 145 km/h. Premier décollage : été 2016.

3 – La French Tech s’expose au Web Summit de Dublin

Pas moins de 190 start-up françaises étaient présentes à l’édition 2015 de la grand-messe européenne des technologies numériques : le Web Summit de Dublin. Surnommé le "Davos du Geek", l’évènement a rassemblé 30 000 personnes durant 3 jours. Et cette année, la star toute catégorie était l’intelligence artificielle. Courtisés par l’ensemble des Gafa’s (Google, Apple, Facebook, Amazon), les experts en Machine Learning, Data Mining, et autres anglicismes ont de beaux jours devant eux.

4 – Arkema affine la gravure des micro-processeurs (Abonné)

Plus petit, toujours plus petit. Ce n’est pas la devise de Pierre de Coubertin mais celle de l’informatique. Eh oui, pour gagner en puissance année après année, il faut sans cesse miniaturiser les éléments et creuser des sillons de plus en plus petits dans les "wafers" de silicium. Une quête perpétuelle qui se heurte à un problème physique : le diamètre des lasers ne peut pas faire moins de 180 nanomètres. Plusieurs techniques optiques existent depuis longtemps pour outrepasser cet obstacle mais les chercheurs d’Arkema développent une nouvelle technologie : l’assemblage automatique et dirigé d'un polymère.

5 – Capter le CO2 à basse température

L’usine de production d’hydrogène d’Air Liquide à Port-Jérôme/Notre-Dame-de-Gravenchon va être dotée d’une technologie unique au monde. Baptisé Cryocap, le procédé permettra de capter 100 000 tonnes de CO2 par an. Un pas de plus vers la promesse d’Air liquide de produire 50 % de l’hydrogène dédiée aux applications énergétiques sans aucun rejet de CO2.

6 – Poly-Shape imprime en 3D la plus grande pièce métallique pour le spatial

Après le microcosme, le macrocosme. Quand les lasers cherchent à affiner leur rayon, l’impression additive, elle, cherche à grandir. La plus grande pièce métallique jamais imprimé pour le domaine spatial a été imprimée par la PME PolyShape. La technique utilisée a été développée par le constructeur allemand Concept Laser : la pièce est mis en forme à partir d’un lit de poudre fusionné par un…laser.

7 – Airbus, Boeing et maintenant Comac

L’entreprise d’Etat chinoise Comac entamera bientôt sa campagne d’essais en vol de son avion monocouloir C 919. Le premier exemplaire du concurrent direct de l’A320 et du 737 sort tout juste de l’usine et  possède une innovation majeure : des moteurs Leap 1-C qui consomment 15 % de moins que leurs ancètres. Ces moteurs ont d’ailleurs été développés par un partenariat entre Safran et General Electric.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles