Nous suivre Industrie Techno

Numérisation de formes : les critères sont déterminants (08/07/99)

Avec contact ? Sans contact ? Passif ou actif ? Relatif, absolu ? Telles sont les grandes caractéristiques qui permettent de classifier les capteurs.
À contact/sans contact

La sphère qui rentre au contact interdit un niveau de détail inférieur à son rayon. Mais même sans contact, l'interaction du système de mesure avec la pièce peut induire un bruit préjudiciable (effet Speckel en laser).

Passif/actif

Les capteurs dits passifs n'ont aucune interaction entre le capteur et la pièce autre qu'une lumière blanche classique. À l'inverse, les capteurs actifs nécessitent d'envoyer qui un faisceau laser, qui une lumière structurée, qui une onde. La matière (dure, molle, métallique) et son état de surface (brillante, transparente, absorbant...) peuvent être une contrainte.

Relatif/absolu

  Un capteur absolu délivre par construction toutes les coordonnées spatiales. Relatif, il ne délivre qu'une information de distance ou de profondeur. Une seconde structure, porteuse, doit embarquer le capteur, ce qui bride le volume de travail. À l'imprécision du capteur s'ajoute celle de la structure.

Volume de travail

  Le volume est parfois imposé par la structure porteuse, parfois par la profondeur de champ si le capteur est optique. Avec ce critère peut être évoquée la possibilité de transporter le capteur sur site. Sans oublier son poid...

Précision

  Critère essentiel mais ambigu pour lequel la norme de vocabulaire ne donne pas de définition. Mieux vaut parler d'exactitude de la mesure, et de fidélité pour tenir compte de la répétabilité. De plus, cette notion n'est pas indépendante des conditions de mesure, notamment la rapidité, le volume, la distance ou la profondeur de champ selon le système, ou encore l'angle de mesure. Ne pas oublier que la précision finale est une conséquence de la chaîne complète de mesure : capteur + structure + traitement logiciel. Il faut par ailleurs vérifier si la valeur est donnée pour l'axe Z en particulier ou pour les trois axes. Le bruit est une autre manière d'évoquer la dispersion des points autour de la ?vraie mesure? : un paramètre qui reste à tester sur un plan étalon.

Résolution

  C'est la distance minimale entre points mesurés, le plus souvent dans le plan X, Y. Dans le cas des systèmes optiques qui font usage de caméras numériques, c'est la grille CCD qui donnera la résolution, en fonction de la distance de mesure, bien sûr. Parfois, l'imprécision est améliorée par un algorithme dit sub-pixel : lorsque l'image du point couvre plusieurs pixels sur la grille, une analyse d'intensité permet de ramener la mesure à un pixel.

Rapidité

  Distinguer la rapidité de mesure de la rapidité de mise à disposition des points : un calcul, voire un traitement de recalage en cas de prises de vues multiples, peut être nécessaire pour les afficher. Les moyens pour effectuer ce recalage peuvent être plus ou moins souples et automatiques.

Nombre de points

  C'est le nombre final de points qui conditionnera le niveau de détail recherché mais aussi la lourdeur du fichier. Il dépend du nombre de vues, du nombre d'acquisitions par unité de temps (exemple : un cliché, ou un balayage par laser pla...) et du nombre de points acquis lors de cette acquisition.

Profondeur de champ

  C'est la plage dans laquelle l'acquisition des points peut être effectuée pour les capteurs optiques. Une grande profondeur de champ impose un objectif très fermé donc un éclairage additionnel. Pour certains capteurs, l'optique peut être réglable afin d'adapter la mesure (et ses caractéristiques de précision/ résolution) à la taille de l'objet.

Fonctions logicielles

  Que délivre-t-on (un nuage brut, filtré, liss...) dans quels formats de fichiers ? Quelle est l'ergonomie du système, ses capacités de gestion ? Autant de questions à étudier.

Philippe Beaufils

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles