Nous suivre Industrie Techno

Nucléaire : le redémarrage de sept réacteurs met fin aux craintes de coupure

Nucléaire : le redémarrage de sept réacteurs met fin aux craintes de coupure

Centrale nucléaire de Tricastin. Les réacteurs Tricastin 1, 2, 3 et 4 sont concernés par les générateurs de vapeur intégrant de teneurs en carbone trop élevées.

Le redémarrage de sept réacteurs nucléaires actuellement arrêtés met fin aux craintes de coupures d’électricité. Avec 90% de son parc nucléaire disponible, la France pourra assurer son approvisionnement.

Sept réacteurs arrêtés pour cause de défauts de fabrication seront redémarrés d’ici la fin de l’année, selon EDF. Cette annonce de l’électricien lundi 12 décembre au soir fait suite à l’autorisation la semaine dernière par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) du redémarrage de ces réacteurs. Avec ces sept réacteurs à nouveau en fonctionnement pendant le mois de janvier et février, 90% du parc nucléaire sera opérationnel et à même de répondre aux pics de demande. Les mois de janvier et février sont en effet les deux mois où la demande est la plus forte de l’année.

Ces sept réacteurs avaient été mis à l’arrêt en raison de teneurs en carbone trop élevées dans les fonds de générateurs de vapeurs. Mais au total, ce sont 18 réacteurs qui ont été concernés par le problème. Sept ont été déjà contrôlés et remis en service. EDF vient d’annoncer la reconnexion au réseau d’ici fin décembre pour sept autres, et il restera donc quatre réacteurs à contrôler. L’un des quatre vient à son tour d’être arrêté dans ce but. Pour valider la sûreté des générateurs de vapeur, sur la demande de l’ASN, des tests de résistance mécaniques ont été effectués par EDF sur des pièces présentant les mêmes anomalies. Ces pièces « sacrificielles » avaient été fabriquées également à la Japan Casting et Forging Corporation (JCFC), avec les mêmes procédés de forgeage qui ont conduit aux défauts constatés sur les générateurs de vapeur. Les concentrations trop élevées en carbone dans l’acier pouvaient le fragiliser, en particulier concernant la résistance au déchirement (ténacité). Les générateurs de vapeur sont en effet des échangeurs thermiques qui sont soumis à des pressions et températures élevées pour produire la vapeur.

Dans la mesure où EDF compte désormais sur une disponibilité de 90% de son parc nucléaire en janvier et février, avec seulement 5 à 6 réacteurs à l’arrêt sur les 58, le groupe a confirmé ses objectifs de production nucléaire de 378 à 385 TWh cette année et entre 390 et 400 TWh l’année prochaine.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Le premier voyage en mer du bateau autosuffisant Energy Observer depuis l’installation des ailes Oceanwings, réduisant la consommation[…]

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles