Nous suivre Industrie Techno

'Notre objectif : diffuser les technologies de substitution au chrome VI dans les PME'

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Denis Thery coordonne le programme Chromatex qui a pour but de diffuser les technologies de substitution au Chrome VI dans le traitement de surface. Il présente aux lecteurs de la lettre ce programme européen qui associe fortement les PME.

Le programme Chomatex (ex pour exit !) vise à la suppression du Chrome VI - la forme hexagonale du chrome réputée cancérogène - dans les traitements de passivation des aciers zingués et des aluminium. Ce programme, inscrit dans le 6ème PCRD de l'Union Européenne a pour but de diffuser les technologies substitutives au Chrome VI dans le traitement de surface, en prévision de l'application de la directive VHU (véhicules hors d'usage) qui interviendra en 2007. Doté d'un budget de 2 500 000 €, Chromatex a démarré en décembre 2002 pour s'achever 24 mois plus tard.

Denis Thery, délégué général du SATS (Syndicat national des entreprises d'applications de revêtements et traitements de surfaces) coordonne le projet Chromatex.

I&T : En quoi ce programme est-il original ?
Denis Thery : D'abord dans la volonté d'impliquer les PME. Car il faut bien le reconnaître, seuls les grands groupes sont réellement acteurs des programmes de l'Union Européenne... tout au plus emmènent-ils dans leur bagage quelques PME 'pour faire joli' !
Mais ici, le programme d'élimination du Chrome VI dans les bains de passivation concerne au premier chef les PME... Car c'est une activité de proximité, sous-traitées à 80% à de petits entreprises [de l'ordre de 500 en Europe].
Or ces petites structures sont bien incapables de renouveler toutes seules leurs process. Songez qu'un ingénieur Senior coûte entre 100 et 150 000 € par an... Peu ont la taille suffisante pour supporter ce coût.
D'où l'idée de s'appuyer sur les syndicats et association professionnelles, qui eux disposent d'experts et de moyens d'essai... et de la possibilité de bénéficier d'un financement européen.

I&T : A quel stade en sont les technologies substitutives ?
Denis Thery : Elle sont connues ! C'est pourquoi Chromatex ne comprend pas réellement de volet recherche. Le process le plus abouti est celui utilisant le Chrome III, avec ou sans finition organique. Citons aussi le traitement Titane-Zirconium ou encore l'usage de films organiques...
Une chose est sûre, dans un premier temps, ces techniques occasionneront un surcoût entre 30 et 50%. Tout l'intérêt du programme tient en deux points. D'abord pour les centres techniques, compiler et qualifier l'information disponible. Pour ensuite la rendre directement applicable chez les industriels.
L'autre aspect est tout aussi important. C'est fournir l'argumentaire aux PME pour justifier auprès de leurs clients la nécessaire augmentation des prix. Et aussi se rendre plus indépendants vis à vis des cinq ou six grands chimistes, producteurs de bains.
Nous avons pris garde d'associer ces fournisseurs dans le programme, en tant que conseils. [le rôle de ces chimistes est en effet un peu ambigu dans la mesure où, en plus de fournir les produits, généralement, ils 'règlent les bains' dans la PME, et donc prennent un pouvoir incontournable]

I&T : Comment va s'effectuer le transfert de connaissance ?
Denis Thery : Les centres techniques vont d'abord valider les process. En France, ce travail sera effectué par l'École des Mines de Saint-Étienne, mandatée par le SATS. Une partie des essais de qualification étant sous-traitée au Cetim. De même, la Belgique et la Finlande disposent chacun d'un centre technique, l'Espagne de deux centres techniques, etc.
Ensuite, chaque fois qu'une PME voudra valider la technologie dans ses ateliers, elle calculera le coût occasionné par la mise à disposition de ses équipements. Et l'Union Européenne abondera d'autant.
A la fin du programme, nous espérons avoir disséminé les technologies dans 200 PME européenne. Les PME de pays étrangères au programme (Allemagne, Royaume-Uni, Italie...) bénéficieront de ce travail dans un deuxième temps.

Thierry Mahé

Pour en savoir plus
- SATS : http://www.sats.i-meca.net
- Mail : info@sats-france.com

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles