Nous suivre Industrie Techno

Normandie : S2M "champion caché" de la R&D

Paul Wagner

Sujets relatifs :

, ,
CETTE PME DÉTIENT LE LEADERSHIP MONDIAL d'un composant très technique : le palier magnétique. Les pompes à vide et certaines turbomachines ne peuvent plus s'en passer.

La sustentation magnétique a longtemps été un rêve. Un rêve inaccessible. Jusqu'à ce qu'une équipe de pionniers, conduite par Helmut Habermann, l'ait transformé, en 1972, en réalité. C'est au laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques (LRBA), un établissement de la Défense, qu'elle a fait tourner pour la première fois un rotor de palier, sans contact, sans perte d'énergie, sans usure... en lévitation sur un champ magnétique.

Bientôt intégrée à la Société européenne de propulsion (SEP), cette équipe se propulse au premier rang mondial dans le développement du palier magnétique. Elle ne le lâchera plus. Mieux, une véritable aventure industrielle commence en 1976 avec la création de la société S2M, filiale de la SEP et de SKF.

Jeune ingénieur à la fin des années 1960, Maurice Brunet, qui avait rejoint l'équipe des pionniers du LRBA, est aujourd'hui Pdg de S2M. Une entreprise qui a réalisé en 2003 un chiffre d'affaires de 19,3 millions d'euros et qui détient 80 % du marché européen et 60 % du marché mondial du palier magnétique. Cette double prouesse repose sur une très forte activité de recherche et développement. La R&D représente 10 % du chiffre d'affaires, et le bureau d'études compte 15 personnes sur les 140 qu'emploie l'entreprise. Il a déposé de nombreux brevets dont une cinquantaine actuellement actifs.

Le produit, il est vrai, est très technique. Le palier actif impose un contrôle permanent des électroaimants qui maintiennent le rotor en position. Il est obtenu grâce à un pilotage électronique et informatique aujourd'hui parfaitement maîtrisé, que le palier soit de petit ou de très grand diamètre. S2M développe aussi des moteurs synchrones spécialement adaptés aux applications du produit et qui nécessitent de nombreuses études.

Jusqu'à 80 000 tours

Le premier marché du palier magnétique, historiquement, est toujours le plus volumineux ; il représente 40 % du chiffre d'affaires de S2M. C'est celui des pompes turbomoléculaires. Ces pompes à vide, indispensables, entre autres, à la fabrication des semi-conducteurs, ont définitivement conquis ce secteur de l'électronique. La fiabilité et l'absence de vibration des pompes ainsi équipées les rendent incontournables.

La deuxième application (35 % du marché) concerne les tubomachines. En particulier, les turbo-expandeurs qui traitent le gaz naturel sur les gisements. Les paliers magnétiques utilisés - évidemment de grande taille - se sont imposés sur ces équipements en raison de leur remarquable fiabilité.

Le troisième segment (25 % du chiffre d'affaires) est celui des turbomachines tournant à grande vitesse. « C'est le marché de l'avenir », estime Maurice Brunet. L'entreprise a, notamment, mis au point des ensembles palier-moteur qui tournent à 80 000 tours. Ils peuvent équiper des compresseurs d'air, voire des compresseurs adaptés à d'autres gaz, tels que le fréon.

Du côté des petites machines, S2M croit beaucoup aux broches d'usinage développées pour la grande vitesse. Aujourd'hui, l'entreprise propose trois broches qui tournent à 80 000 tours (et 10 kW), 40 000 tours (et 40 kW) et 30 000 tours (et 70 kW).

« En UGV, ces broches présentent comme grands avantages la fiabilité et la robustesse. Elles encaissent bien mieux que leurs concurrentes les collisions et les bris d'outils », affirme Maurice Brunet.

Bien sûr, elles sont encore 15 % plus chères que les broches classiques, mais elles n'en sont pas moins compétitives et le marché actuel est d'environ 2 000 broches par an.

Et aussi... Outre le champion, trois autres entreprises ont été nominées pour leur effort en R&D et leur capacité d'innovation :

SGS Multilab Spécialité Laboratoire d'analyse et de contrôle - Implantation : Rouen (Seine-Maritime) - Chiffre d'affaires 2002 : 7 millions d'euros - Pourcentage du chiffre d'affaires consacré à la R&D : 15 % - Effectif : 10 personnes Compin SA Spécialité Conception et fabrication de sièges pour les transports publics - 1er rang en Europe avec 35 % de part de marché - Implantation : Évreux (Eure) - Chiffre d'affaires 2002 : 40 millions d'euros - Pourcentage du chiffre d'affaires consacré à la R&D : 3 % - Effectif : 220 personnes Facnor SAS Spécialité Équipementier en nautisme (enroulement de voiles) - 2e rang en Europe avec 40 % de part de marché - Implantation : Saint-Vaast-la-Hougue (Manche) - Chiffre d'affaires 2002 : 3 millions d'euros - Pourcentage du chiffre d'affaires consacré à la R&D : 4 % - Effectif : 24 personnes

L'ESSENTIEL

Qui sont les "champions cachés" - Notre confrère "L'Usine Nouvelle" débusque, région par région, les "champions cachés". Des entreprises qui excellent dans leur domaine, sont souvent des leaders européens, voire mondiaux, mais que leur taille ou leur spécialisation tient à l'écart de la notoriété. "Industrie et Technologies" s'est associé à l'opération et, technologie oblige, a choisi de mettre en évidence, parmi ces entreprises, les "champions cachés de la R&D", autrement dit celles qui consentent un effort particulier de recherche et s'adonnent sans frein à l'innovation.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0858

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

PROSPECTIVE

PROSPECTIVE

Dix tendances technologiques en 2009Pour la huitième année consécutive, Deloitte livre, dans "Technology, Media & Telecommunications Predictions -[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
Trente labos à portée de main

Trente labos à portée de main

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Plus d'articles