Nous suivre Industrie Techno

Nokia Siemens Networks établit un record de transmission mobile

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Lors d'un test sur le terrain de la prochaine génération de téléphonie mobile, l'équipementier télécoms a obtenu un débit de 173 Mégabits par seconde, 50 fois le débit disponible actuellement.


Il y a un an, Nokia Siemens Networks, nouvelle société regroupant les activités équipements pour opérateurs télécoms de Nokia et Siemens, a réalisé la première démonstration de transmission de données avec la technologie LTE (Long Term Evolution), la prochaine évolution de la téléphonie mobile 3G. Le débit crête obtenu était alors de 160 mégabits par seconde.

L'équipementier télécoms franchit maintenant une nouvelle étape en procédant à des tests sur le terrain dans une zone urbaine avec plusieurs utilisateurs à l'extérieur du bâtiment. Ces tests, menés dans la bande de fréquences de 2,6 GHz, confirment les performances prévues par le 3GPP, l'organisme de standardisation des systèmes de téléphonie mobiles. A savoir un débit de plus de 100 mégabits par seconde sur des distances de plusieurs centaines de mètres.

Cette expérimentation, menée avec l'aide du Heinrich Hertz Institut (HHI), montre aussi que LTE utilise de façon optimale la technologie de modulation de signal OFDM (Orthogonal Frequency-Division Multiplexing), la technologie d'antennes multiples adaptatives MIMO (Multiple Input Mulptiple Output) et les nouveaux algorithmes de gestion du trafic en fonction des ressources radio disponibles.

« Alors que le monde s'achemine vers 5 milliards d'utilisateurs de téléphones mobiles en 2015, les opérateurs mobiles ont besoin d'optimiser l'emploi de leur spectre radio, afin de faire face à une multiplication du trafic par un facteur 100 avec le minimum de complexité au niveau du réseau et la meilleure efficacité en terme de coûts », explique Stephan Scholz, directeur technique de Nokia Siemens Networks.

Pour les besoins de l'essai, une station de base LTE a été installée sur le toit du Heinrich Hertz Institut, dans le centre de Berlin, en Allemagne. Des voitures, équipées de terminaux de test LTE, circulent jusqu'à 1 km de l'émetteur pour mesurer la couverture et la capacité de traitement de la station de base.

La station de base supporte la technologie MIMO avec deux antennes en émission et deux antennes en réception. Elle exploite une bande de 20 MHz autour de la fréquence de 2,6GHz allouées à des fins de test. Le débit obtenu culmine à 173 mégabits par seconde, soit 50 fois le débit maximum disponible aujourd'hui avec la technologie HSPA, la dernière évolution en service des réseaux de téléphonie mobile 3G. Le déploiement de la technologie LTE est prévu à l'horizon 2010.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

Créé en 1988 à Toulouse, le Critt Mécanique & Composites (Centre régional d'innovation et de transfert de[…]

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

Fil d'Intelligence Technologique

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

L'innovation dans la peau

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

Plus d'articles