Nous suivre Industrie Techno

Noël Tech 2015 - Lego : bien plus que des briques connectées !

Noël Tech 2015 - Lego : bien plus que des briques connectées !

Légo, bien plus que des briques élémentaires.

L’idée de la brique à fixation automatique est née en 1947 chez un fabricant de jouets en bois danois, qui voulait prendre le virage vers les toutes nouvelles matières plastiques. 68 ans plus tard, les légos sont toujours à la pointe de l’innovation, et travaillent plus que jamais à connecter briques élémentaires "réelles", électronique et monde virtuel du jeu vidéo. Illustrations avec trois exemples.

L’entreprise Lego, contraction du danois Leg godt – jouez bien ! – est née en 1935. Et c’est en 1947 que son fondateur a eu l’idée d’une brique modulaire standard, et su faire face aux  investissements nécessaires pour créer les moules nécessaires à la fabrication des multiples pièces. Depuis cette date, Légo n'a pas cessé d’innover. Dès 1959, de nouvelles briques furent développées et "la roue fut inventée" en 1961, ouvrant la route à la construction de véhicules. Les Lego Technic sont arrivés en 1977. En 1998, il devint possible de créer un véritable robot par ordinateur. Des fans sont parvenus à construire un microscope à partir de Légo Technic ou un robot capable de construire une tour ! Et depuis quelques années, le constructeur a bel et bien franchi la frontière du numérique.

 

Lego Dimension : La vie virtuelle des figurines réelles

En juin 2015, la division de jeux vidéos de Warner Bros a présenté au salon E3 de Los Angeles ses jouets connectés Lego Dimension. Les figurines Lego sont toujours manipulables indépendamment. Mais une fois posées sur un socle – le Lego Toy Pad - qui les reconnaît, elles deviennent un personnage sur l’écran et peuvent continuer leur aventure sur console, sur le mode des jeux vidéos Lego habituels. Lego et Warner associés pour créer Lego Dimension ne sont pas les premiers à proposer ce type de couplage entre figurines réelles et jeux vidéos. Disney Infinity ou Skylanders se sont aussi lancés sur ce genre de propositions.  Les trois univers fonctionnent avec un "portail" physique : un lecteur de puces à brancher à sa console, qui permet d’y placer les figurines de jeu compatibles pour matérialiser son personnage à l’écran.

Mindstorm : les Lego Technic à portée de code

Depuis toujours, Lego a cherché à rester coller avec les nouvelles tendances du jeu pour éviter d’être trop vite mis au placard. En 2014, un projet Kickstarter portant sur le conception d’une brique compatible Lego, la SmartBrick, intégrant une puce Bluetooth LE. La puce peut piloter jusqu’à 4 moteurs Lego Technic grâce à une connexion pouvant porter jusqu’à 100 mètres, à partir d’application iOS, Android ou Windows Phone. Mais Lego lui-même a proposé sa version avec la gamme Mindstorm, programmable et personnalisable pour ceux qui veulent mettre les mains dans le code.

 

Le défi de l’impression 3D : donner vie aux créations Lego

S’il était un autre exemple à suivre de la capacité à Lego de s’adapter aux nouveaux défis, ce serait celui de l’impression 3D. Lego pourrait facilement être le grand perdant de l’impression 3D. Les deux exemples précédents suffisent déjà à montrer que Lego vend bien plus que des briques élémentaires en plastique. Mais en tant que telles, les briques sont en effet faciles à copier et à imprimer en 3D, et pour pas cher . Lego pourrait donc bien voir la vente de ses boites de jouets tomber au plus bas. Mais le fabricant préfère voir une opportunité dans l’impression 3D. Selon le Financial Times, John Goodwin, PDG de Lego, estime que « l’impression 3D est une innovation fascinante et elle ouvre sans aucun doute de nouvelles possibilités. Nous sommes en train de regarder cela de très près afin de voir quel potentiel cela pourrait avoir pour nous ».

Le danois pourrait suivre l’exemple de Gravity Research Club, un groupe qui a trouvé un moyen de donner vie aux créations Lego avec Lego X. Pour cela, les briques Lego sont équipés de capteurs. Ceux-ci sont reliés à une tablette, qui reconnaît la forme et l'emplacement de chaque brique, et les affiche en temps réel sur l'écran de la tablette. Chaque fois qu'une autre brique Lego est ajoutée, l'application s’adapte pour refléter la construction. L'application Lego X applique ensuite des algorithmes pour lisser les bords et créer un modèle plus réaliste de la construction. L'application peut même prédire ce que l’utilisateur tente de construire (comme un avion dans la vidéo), et propose ainsi des formes impossibles de réaliser avec les briques Lego de la vie réelle. Il ne reste plus qu’à envoyer le fichier 3D de la construction sur son imprimante 3D et donner vie à sa création. Les briques peuvent ensuite être réutilisées pour fabriquer de nouveaux objets !

Lire : Chez Lego, 150 000 personnes en charge de l’innovation

Ce dernier exemple illustre une des forces de Lego pour s’adapter au monde changeant des technologies dans les jeux. Sa politique d’innovation ouvre grand ses portes aux passionnés. Aussi ne serait-il pas étonnant que Lego X soit bientôt dans le giron de la firme danoise. Pour développer sa gamme de briques programmables Mindstorm, Lego a fait appel à des scientifiques du MIT. Cette gamme a conduit à la création de communautés de fans qui sont maintenant au cœur du processus de création de la firme danoise. Soit aujourd’hui 150 000 personnes appartenant à "200 groupes d’utilisateurs Lego" et autres "AFOL" (Adults fans of Lego) répartis dans une trentaine de pays, et impliqués dans une logique active de co-création dont les suggestions sont régulièrement intégrées aux nouvelles gammes. Et c'est bien pour cela, que Lego vaut bien plus qu'une brique !

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Jeux vidéo : Facebook crée un avatar à votre image

Focus

Jeux vidéo : Facebook crée un avatar à votre image

Des chercheurs en intelligence artificielle de Facebook ont utilisé des réseaux de neurones pour réaliser un double[…]

Robots agricoles, IA du trafic aérien, foot cérébral… les innovations qui (re)donnent le sourire

Robots agricoles, IA du trafic aérien, foot cérébral… les innovations qui (re)donnent le sourire

Les technos qui ont donné vie à l'androïde du jeu "Détroit - Become Human"

Les technos qui ont donné vie à l'androïde du jeu "Détroit - Become Human"

Réalité virtuelle : visitez la planète du Petit Prince

Réalité virtuelle : visitez la planète du Petit Prince

Plus d'articles