Nous suivre Industrie Techno

Nobel 2010 : les premiers noms sont tombés

Anne-Katell Mousset

Sujets relatifs :

, ,
Nobel 2010 : les premiers noms sont tombés

Le graphène est le seul cristal bi-dimensionnel connu

© Photo: Alexander Alus

Les noms des premiers ''nobélisés'' sont connus. Le comité suédois a choisi de récompenser les physiciens Konstantin Novoselov et Andre Geim, pour leurs travaux sur le graphène et le britannique Robert Edward en médecine pour l’invention de la fécondation in vitro.

Physique : Le graphène à l’honneur

Konstantin Novoselov et Andre Geim, tous deux actuellement chercheurs à l’Université de Manchester (UK) décrochent le prix Nobel de physique pour leurs travaux sur le graphène.

Et s’il y a bien un matériau qui ouvre des perspectives étonnantes, c’est celui-ci. Cette forme de carbone a été isolée pour la première fois en 2004 par les deux nouveaux primés. Le graphène est un cristal bidimensionnel – le seul connu - dont l’empilement constitue le graphite. Un matériau unique : 200 fois plus résistant et 6 fois plus léger que l’acier et aussi conducteur que le cuivre. Des caractéristiques plus qu’intéressantes pour la fabrication de nouveaux composants électroniques, d’écrans tactiles ou de cellules photovoltaïques par exemple.

Les primés :

Andre Geim, allemand est né en 1958 en Russie. Il est directeur du centre pour Meso-science & Nanotechnology de Manchester.

Konstantin Novoselov, britannico-russe est né en 1974 en Russie. Il est professeur à l’Université de Manchester.

C’est en 2004 que les deux scientifiques ont réalisé leurs travaux sur le graphène à l'Université Radboud de Nijmegen aux Pays-Bas.

Plus d'infos sur le graphène dans les archives d'IT :

Le graphène bien placé pour remplacer le silicium

Du graphite pour les circuits electroniques



Médecine : La fécondation in vitro récompensée

Le prix Nobel de médecine a été attribué au britannique Robert Edwards, pour avoir réussi à féconder des ovules humains dans des tubes à essais. La fécondation in vitro est d’ailleurs  réellement née avec la  venue au monde du premier ''bébé éprouvette'', Louise Brown, le 25 juillet 1975. Une invention qui selon le comité Nobel « a ouvert une nouvelle ère de la médecine ». Près de 4 millions de personnes seraient nés grâce à cette technique.

Le primé :

Robert Edward, britanique, est né en 1925 à Manchester. C’est dès 1963 à Cambridge (d’abord à l’université puis à la clinique Bourn Hall) qu’il met au point la FIV avec l’aide de Patrick Steptoe. Il est actuellement professeur émérite à l’Université de Cambridge

Anne-Katell Mousset

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Qubit Pharmaceuticals veut aider les labos pharma à développer des médicaments grâce à un outil de[…]

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Northvolt et Hydro s’allient pour créer un hub de recyclage des batteries de véhicules électriques

Northvolt et Hydro s’allient pour créer un hub de recyclage des batteries de véhicules électriques

Plus d'articles