Nous suivre Industrie Techno

NFC simplifie la communication mobile

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
- Reprenant le principe de la carte sans contact, cette technologie radio de proximité promet une nouvelle ère dans les services mobiles.

Imaginez-vous dans une grande salle bondée de monde. Pour parler à quelqu'un à l'autre bout de la pièce, vous préférez vous en rapprocher plutôt que de crier de loin. Ainsi, vous pouvez discuter confortablement et en toute discrétion. Tel est le principe de communication NFC (Near Field Communication).

Lancée en septembre 2002 par Philips et Sony, cette technologie radio de proximité s'apprête à envahir les téléphones mobiles, consoles de jeux, PC, appareils photos, téléviseurs et autres terminaux grand public. Deux produits, équipés de cette technologie, communiquent automatiquement dès qu'on les rapproche à moins de 10 cm de distance. L'un fonctionne comme un transmetteur et l'autre comme un lecteur. Contrairement à Bluetooth ou Wi-Fi, la communication s'établit de façon intuitive, sans aucune configuration préalable.

Pour échanger des informations concises

NFC opère par induction électromagnétique sur le principe du transformateur électrique. Le produit, qui joue le rôle de lecteur, peut être actif ou passif (sans alimentation électrique). Le débit de transmission de données atteint 212 Kbit/s, extensible à 424 Kbit/s (et 848 Kbit/s bientôt).

Contrairement à Bluetooth ou Wi-Fi, cette technologie ne se destine pas au transfert de grands flux de données. Elle sert plutôt à l'échange d'informations concises : une adresse Internet, un code d'identification, une référence de réservation, un récépissé de paiement, etc. L'objectif étant de simplifier l'interactivité dans le monde numérique et l'accès aux services mobiles.

NFC ne part pas de rien. Reprenant les technologies RFID Mifare de Philips et Felica de Sony, elle n'est rien d'autre qu'une évolution de la carte sans contact, déjà banalisée à près de 400 millions d'exemplaires, principalement dans le contrôle d'accès et les transports. Tout en restant compatible avec les lecteurs Mifare et Felica en place, elle étend à l'infini les applications, de l'accès mobile à l'information jusqu'au paiement électronique. Selon Sour Chhor, responsable de cette activité chez Philips, à Vienne (Autriche), elle pourrait aussi accompagner Bluetooth et Wi-Fi dans un but de simplification. Elle servirait alors à établir la communication, laissant ensuite à Bluetooth ou Wi-Fi la fonction de transmission de données.

Cette technologie est promue par le NFC-Forum. Mis sur pied en mars 2004 par Nokia, Philips et Sony, ce consortium regroupe aujourd'hui près de quarante membres dont France Télécom, LG, Motorola, Microsoft, NEC, Panasonic, Samsung et Siemens. Pour le moment, seul Philips propose la puce NFC, en dehors du Japon où c'est Felica Networks qui la fournit. L'offre devrait s'élargir avec des composants de Renesas ou Texas Instruments. Les premiers produits à intégrer NFC sont des téléphones mobiles, à l'instar de prototypes de chez Motorola, Nokia, Samsung ou Siemens. Selon le cabinet ABI Research, le marché atteindrait alors sur ce segment 236 millions d'unités en 2009.

LE JAPON PIONNIER

- NFC est déjà une réalité au Japon. Réserver un spectacle, louer un DVD, payer un café... tout cela est possible avec le téléphone mobile. Certains l'utilisent aussi comme clé électronique pour le domicile et la voiture. Ce service est proposé, depuis juillet 2004, par NTT DoCoMo, le premier opérateur nippon de téléphonie mobile. En juillet 2005, il comptait plus de 5 millions d'abonnés et 20 000 commerçants en sont équipés. Il est accessible par une large gamme de portables intégrant une puce NFC fabriquée par Felica Networks. Créée par Sony et NTT DoCoMo en janvier 2004, cette société fournit les six principaux fabricants de terminaux pour cet opérateur : Fujitsu, Mitsubishi, NEC, Panasonic, Sharp et Sony Ericsson.

CARACTÉRISTIQUES

- Fréquence radio 13,56 MHz - Débit de transmission jusqu'à 424 Kbit/s - Distance de communication moins de 10 cm

DERRIÈRE UN GESTE SIMPLE, UN PROCESSUS COMPLEXE

1. INITIATION DE LA TRANSACTION - Vous êtes dans le métro et vous découvrez une affiche de publicité sur un concert à Bercy. Vous profitez du temps d'attente du train pour vous renseigner sur cet événement en présentant votre téléphone mobile à proximité de l'affiche. Le panneau, équipé comme votre portable d'une puce NFC, vous connecte alors automatiquement sur le site Web d'information et de réservation.

2. COMMANDE ET PAIEMENT - Après consultation des informations pratiques sur le concert, vous décidez de réserver votre place et de payer en ligne le billet avec votre portable. Le serveur de réservation vous confirme la transaction en vous envoyant le récépissé électronique et la référence de la commande sur votre téléphone.

3. FINALISATION DE LA TRANSACTION - Sur le lieu du concert, vous présentez votre téléphone mobile à proximité d'une borne. La puce NFC du mobile transmet alors la référence de la commande à la borne qui, après vérification auprès du serveur de réservation, imprime le billet d'entrée.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0870

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La révolution plastique

La révolution plastique

À côté de l'électronique silicium, une autre électronique se développe, celle des semi-conducteurs organiques basés sur des polymères. Imprimables sur[…]

01/04/2016 | EN COUVERTURE
Au-delà du silicium

Au-delà du silicium

AU-DELÀ DU SILICIUM - PAGE 24

AU-DELÀ DU SILICIUM - PAGE 24

Un langage unique pour les bâtiments intelligents

Un langage unique pour les bâtiments intelligents

Plus d'articles