Nous suivre Industrie Techno

Naval : Meyer Werft se dote d’un centre d’ingénierie tout numérique

Jean-François Preveraud
Naval : Meyer Werft se dote d’un centre d’ingénierie tout numérique

Gérer des objets parmi les plus complexes au monde

© DR

Le chantier naval allemand, qui fête ses 220 ans, est l’un des plus modernes du monde. Il se dote d’un nouveau centre d’ingénierie et amplifie ses investissements dans les outils numériques, qui lui permettent de concevoir rapidement des navires qui sont parmi les produits manufacturés les plus complexes au monde.

Le chantier de construction naval allemand Meyer Werft, spécialisé dans la construction de paquebots, vient de mettre en chantier sur son site de Papenburg son nouveau vaisseau amiral, un centre technologique de 6 750 m² qui accueillera plus de 400 ingénieurs et concepteurs sur 5 niveaux. Il sera responsable de l’ensemble des recherches nécessaires pour le développement de navires innovants.

« En termes de technologie, nous devons conserver une avance concurrentielle, tout en offrant un haut degré de qualité à des coûts optimisés. Cet équilibre ne peut être atteint qu’avec des concepteurs et ingénieurs hautement qualifiés travaillant dans un cadre leur offrant l’environnement idéal pour être créatifs », a expliqué Lambert Kruse, directeur de Meyer Werft, lors de la pose de la première pierre fin novembre.

Ce nouveau centre technologique, qui représente un investissement de 10 millions d’euros, doit être achevé mi-2016. Conçu suivant les nouvelles normes environnementales, ce bâtiment passif disposera d’un système de contrôle dernier cri et utilisera la géothermie pour la climatisation.

Amplification de l’approche numérique

Le chantier allemand profite aussi de la construction de ce nouveau centre pour étendre son approche numérique de la conception des navires. Client de longue date de Dassault Systèmes, il va mettre en place dans ce centre les solutions On Time to Sea et Designed for Sea pour concevoir et construire ses navires de croisière, qui sont des objets extrêmement complexes, plus de 10 millions de pièces et ensembles.

Ces solutions, basées sur la plate-forme 3DExperience, permettront de suivre le cycle de vie d’un navire de A à Z, c’est à dire de sa construction à sa mise hors service plusieurs décennies plus tard, en passant par son exploitation. « Désormais, la construction navale est une industrie très moderne qui requiert l’association d’idées, de connaissances et de technologies pour introduire des concepts touristiques sophistiqués et parés pour l’avenir. Grâce à la mise en place de ces solutions, nous pouvons favoriser une créativité collaborative permettant de répondre aux attentes techniques les plus élevées de nos clients du monde entier, depuis la forme de la coque, l’hydrodynamique et la consommation de carburant jusqu’à la capacité de transport et au confort en cabine, sans oublier les divertissements à bord », estime Philip Gennotte, directeur technique de Meyer Werft.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.meyerwerft.de & http://www.3ds.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles