Nous suivre Industrie Techno

NanoMePS, spécialiste des nanoparticules

Industrie et  Technologies
L'entreprise toulousaine utilise des méthodes de chimie organométallique pour synthétiser des nanomatériaux aux propriétés innovantes.


NanoMePS en bref :

Date de création : juin 2005
Fondateurs : Frédéric Dumestre et Audrey Despaux
Lieu : Insa de Toulouse (31)
Tel : 05 62 26 07 92
Site web : www.nanomeps.fr
Renseignements : contact@nanomeps.fr

Lauréate du 7e concours national d'aide à la création d'entreprises innovantes, NanoMePS est spécialisée dans la production de nanomatériaux en poudre et en solution. L'entreprise utilise la chimie organique pour synthétiser ces produits.

Son savoir-faire est issu du laboratoire de chimie de coordination du CNRS à Toulouse et du laboratoire de physique et chimie des nano-objets (Insa de Toulouse). La start-up développe une approche "bottom-up" consistant à décomposer un précurseur sous atmosphère contrôlée, en présence d'agents structurants, afin de favoriser la croissance de nanoparticules.

L'offre de NanoMePS porte sur des complexes organométalliques utilisables en tant que précurseurs de matériaux ou comme intermédiaires dans des réactions catalytiques. Ces complexes peuvent aussi être une source de métal dans des applications de type CVD.

L'entreprise réalise des synthèses à façon pour ses clients, laboratoires de recherche et industriels. Elle propose des complexes organométalliques d'argent, arsenic, cobalt, cuivre, étain, fer, manganèse, nickel, palladium, platine, ruthénium, tantale, vanadium et zinc.

Grâce à des méthodes issues de la chimie organométallique, NanoMePS synthétise des nanoparticules métalliques et d'oxydes métalliques. Il s'agit de particules homogènes en forme (sphères, cubes, bâtonnets ou fils) et monodisperses en taille (à partir de 3 nm).

Ces nanomatériaux peuvent être disponibles en solution (aqueuse ou organique) ou sous forme de poudre (purs ou dispersés dans des polymères). Selon la combinaison taille/forme/métal, ces matériaux présentent des propriétés magnétiques, optiques, catalytiques, électriques ou semi-conductrices.

Les secteurs d'application concernés vont de la microélectronique (stockage des données) aux sciences du vivant (détection et traitement) en passant par l'automobile (systèmes de climatisation), l'énergie et l'aéronautique.

Michel Le Toullec

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La simulation multiphysique, un atout pour les micro et nanotechnologies

Publi-information

La simulation multiphysique, un atout pour les micro et nanotechnologies

Estimé à 500 milliards d’euros en 2025, le marché des micro et nanotechnologies est en plein essor. Pour surmonter les[…]

10/09/2021 |
Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

Fil d'Intelligence Technologique

Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

« Nous construisons nos nanoparticules multifonctionnelles brique par brique à l'échelle atomique », avance Jérémy Paris, CEO de SON

« Nous construisons nos nanoparticules multifonctionnelles brique par brique à l'échelle atomique », avance Jérémy Paris, CEO de SON

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles