Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

NanoFlowcell : la puissance de l’électricité sans les inconvénients

NanoFlowcell : la puissance de l’électricité sans les inconvénients

Nunzio La Vecchia présentant la Quantino

© DR

En remettant au gout des technologies modernes un principe connu depuis les années 70 dans le spatial, NanoFlowcell propose des véhicules électriques qui vont vite et loin. En revanche, il faut transporter plusieurs centaines de litres de fluides ioniques. Et si c’était l'avenir de l'électro-mobilité ?

Nunzio La Vecchia aurait-il trouvé la solution miracle pour propulser les voitures avec une énergie électrique débarrassée des inconvénients du stockage ? C’est la question que l’on peut se poser en visitant le stand de NanoFlowcell au Salon international de l'automobile de Genève.

De fait, l'entreprise ne fait que remettre au goût du jour une technologie développée par la Nasa dans les années 70 pour alimenter en énergie ses vaisseaux spatiaux. La technologie Flow Cell fonctionne à partir de deux liquides ioniques, l’un chargé positivement et l’autre chargé négativement, dont on remplit deux réservoirs séparés dans la voiture, de la même manière qu’on le fait actuellement avec des hydrocarbures.

Les liquides chargés en particules de sels métalliques alimentent en continu une batterie Redox assurant à la fois la création et le stockage tampon de l’énergie électrique. Les deux fluides échangent des ions à travers une membrane créant ainsi un flux électrique de 735 V sous 92 A. Selon le constructeur la batterie Redox aurait une capacité 5 fois supérieure à celle des batteries lithium-ion à poids égal (600 Wh/kg).

Une fois leur charge fournie, les fluides sont évacués de la batterie. Bien que le constructeur reste très discret sur les détails de sa technologie, il assure que les fluides ioniques utilisés ne sont ni toxiques, ni inflammables et qu’ils résistent au froid. En revanche, il faut les stocker à bord du véhicule, ce qui représente une masse et un volume non négligeable.

800 à 1 000 km d’autonomie

NanoCell est le premier client de sa technologie. Il a ainsi présenté sur son stand une supercar, la Quant F. Grâce à deux réservoirs de fluides de 250 litres chacun, elle aurait une autonomie de 800 km, sans pour autant présenter des performances anémiques. Que l’on en juge ! Cette berline sportive électrique de 5,25 mètres et 2,3 tonnes, pouvant transporter quatre personnes, est dotée de 4 moteurs électriques développant au total 800 kW (1 090 ch). Elle passerait de 0 à 100 km/h en seulement 2,8 secondes et atteindrait une vitesse supérieure à 300 km/h.

             La Quant F : 800 kW, +300 km/h et 0 à 100 km/h en seulement 2,8 secondes

Autre nouveauté la Quantino, un concept-car de 3,91 m plus «grand public», qui fonctionne sous 48 V. Elle utilise quatre moteurs de 25 kW, soit un total de 136 ch, ce qui lui donnerait quand même une vitesse de pointe de plus de 200 km/h avec une autonomie de plus de 1 000 kilomètres grâce à deux réservoirs de 175 litres chacun.

« Les systèmes basse tension sont le complément idéal de notre technologie. Avec une tension nominale de seulement 48 volts et des courants de forte intensité que notre technologie peut générer en combinaison avec le système tampon, nous parvenons à une autonomie très élevée et à des performances exceptionnelles en fonctionnement tout électrique. Voiture électrique grand public, la Quantino constitue un concept relativement économique avec un grand potentiel pour l'avenir. Un premier prototype roulant est prévu dès 2015. Nous visons également une homologation rapide en vue de la production en série », explique Nunzio La Vecchia, directeur technique de NanoFlowcell.

D’autres domaines d’application

Les applications potentielles de la technologie de NanoFlowcell couvrent une gamme très large, non limitée au secteur automobile, tels l'aéronautique, le spatial, les transports ferroviaires, maritimes et routiers, l’habitat, les équipements techniques du bâtiment, etc. Afin de développer rapidement ses activités NanoFlowcell réfléchit à plusieurs options stratégiques, dont une éventuelle introduction en bourse.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://nanoflowcell.com/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Exclusif

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Vanessa Picron, conceptrice du prototype Drive4U de Valeo, a reçu le Trophée du projet industriel lors de la 15ème édition[…]

07/12/2018 | ValeoInnovation
Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

Record de cellule photovoltaïque, modèle Tesla, hydrolienne irlandaise… les innovations qui (re)donnent le sourire

Record de cellule photovoltaïque, modèle Tesla, hydrolienne irlandaise… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles