Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Myo et Oculus Rift: la commande gestuelle se marie à la réalité virtuelle

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Myo et Oculus Rift: la commande gestuelle se marie à la réalité virtuelle

© Thalmic Labs

Pour rendre la réalité virtuelle encore plus immersive, la start-up Thalmic Labs veut coupler son bracelet de commande gestuelle Myo au casque Oculus Rift. Une alliance motivée par l'enthousiasme de l'industrie vidéoludique pour ces technologies, mais dont les applications possibles seraient bien plus vastes.

Thalmic Labs, start-up canadienne basée à Waterloo, avait commencé début 2013 le développement d'un bracelet de commande gestuelle. Baptisé Myo, celui-ci se porte sur l'avant-bras et capte les impulsions électriques des muscles pour les retranscrire en commandes précises dans un logiciel.

Cette nouvelle technologie, financée à hauteur de 14,5 millions de dollars par des investisseurs comme Spark Capital, Intel Capital, Formation 8, First Round Capital ou FundersClub, et qui avait atteint 25 000 précommandes en un mois après son annonce, en rejoint d'autres dans le secteur du contrôle gestuel, comme la technologie Kinect de Microsoft, le Leap Motion, ou encore le plus classique contrôleur Hydra de Razer, lui même directement inspiré de la Wiimote de Nintendo.

Car si les technologies de commandes gestuelles se diversifient, notamment depuis que Microsoft a ouvert le SDK (Software Development Kit) de Kinect à tous, c'est dans le milieu vidéoludique qu'elles ont trouvé leur essor, et c'est vers ce milieu que se tourne désormais Thalmic Labs pour mettre en valeur son produit.

En effet, TechCrunch a remarqué que Spark Capital, qui possède des parts de Thalmic Labs, était également l'un des investisseurs d'Oculus Rift, la start-up qui est en train de révolutionner la réalité virtuelle à l'aide d'une nouvelle technologie à la fois plus immersive et plus abordable. Et la possibilité de combiner cette technologie avec celle du Myo aurait joué un rôle certain dans leur décision d'investir, les méthodes de contrôle classiques n'aidant pas à l'immersion.

Stephen Lake, le CEO de Thalmic Labs, leur a d'ailleurs confirmé par email que divers tests étaient en cours pour combiner l'utilisation des deux produits et créer une expérience unique. Un résultat, qui une fois éprouvé par l'industrie du jeu vidéo, pourrait à l'image de Kinect trouver de nouveaux usages dans des domaines bien différents, notamment la recherche.

Ci-dessous une vidéo de démonstration du Myo :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Au lieu d’utiliser des transistors pour simuler le comportement de neurones ou de synapses, le Centre de nanosciences et[…]

15/11/2019 | CNRSThales
Le cerveau s'impose comme modèle

Analyse

Le cerveau s'impose comme modèle

La rétine artificielle de Prophesee lève 25 millions d'euros

La rétine artificielle de Prophesee lève 25 millions d'euros

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles