Nous suivre Industrie Techno

Monolix : un logiciel de modélisation pour l'industrie pharma

Muriel de Véricourt

Sujets relatifs :

, ,
Monolix : un logiciel de modélisation pour l'industrie pharma

Le logiciel moderne qu'attendait l'industrie pharmaceutique.

© DR

L'Inria présente la troisième version du logiciel libre Monolix, destiné à répondre à la demande des industriels de la pharmacie pour un outil de modélisation et de simulation.

Modéliser des phénomènes biologiques pour évaluer les effets de candidats médicaments ou leur devenir dans l’organisme : c’est le but du logiciel Monolix (pour modèles non linéaires à effets mixtes), dont l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) vient de présenter la troisième version.

« La première version était artisanale, la deuxième académique. Celle-ci a été développée en tenant le plus possible compte des besoins des industriels », explique le responsable du projet, Marc Lavielle, professeur à l’Université Paris V en détachement à l’Inria. Réunis autour de l’organisme de recherche, un club d’entreprises (dont Roche, Novartis, Sanofi-Aventis et Johnson & Johnson) a en effet été associé aux dernières évolutions du logiciel.

Et pour cause : le développement de cet outil répond à une véritable demande industrielle. Le logiciel ''de référence'' de l’industrie, Nonmen, développé par des chercheurs basés aux Etats-Unis et désormais commercialisé par la société Icon, a en effet l’âge vénérable de trente ans. Un logiciel plus performant, plus moderne, avec une interface plus facile d’accès était donc attendu avec impatience.

« Contrairement à Nonmen, Monolix dispose d’une librairie de modèles au sein de laquelle il n’y a qu’à faire son choix. De plus, le calcul est moins long. Et des graphes sont générés automatiquement en plus de l’affichage des données », témoigne Marylore Chenel, directrice adjointe de la pharmacocinétique clinique au sein des Laboratoires Servier.

Le logiciel permet notamment de quantifier la variabilité interindividuelle dans les réponses aux traitements et d’essayer de l’expliquer. « Cette fonctionnalité nous aide à proposer des adaptations de la dose en fonction des populations », complète l’utilisatrice. Monolix autorise en outre la simulation d’essais cliniques. « Nous n’allons pas pour autant nous passer d’essais cliniques, mais cela nous permet d’optimiser nos protocoles, d’être plus efficaces dans nos études, voire de diminuer nos temps de développement, par exemple en nous évitant d’avoir à refaire des études parce que la dose administrée avait été mal choisie », précise Marylore Chenel.

Développé en C++, en surcouche de Matlab, le logiciel existe aussi en version stand-alone, téléchargeable gratuitement sur le site Internet de Monolix.  Si son développement a été soutenu par l’Inria et les industriels partenaires, un modèle économique doit désormais être trouvé pour sa pérennisation. « Nous nous donnons jusqu’à fin 2010 pour trancher cette question », indique Philippe Gesnouin, responsable à l’Inria du transfert technologique dans les sciences de la vie et de la santé.

Muriel de Vericourt

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

La start-up Spinofrin, co-créée par des chercheurs du CNRS et de l’institut Franco-allemand de Saint-Louis, a mis[…]

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

Dossiers

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Plus d'articles