Nous suivre Industrie Techno

[Mondial Auto] Plastic Omnium intègre les technologies du véhicule autonome

Séverine Fontaine
[Mondial Auto] Plastic Omnium intègre les technologies du véhicule autonome

Le démonstrateur de Plastic Omnium sur le Mondial de l'auto.

© Séverine Fontaine

Plastic Omnium travaille sur l’intégration des capteurs du véhicule autonome pour qu’ils soient efficaces et protégés. L’équipementier a présenté lors du Mondial de l’auto de Paris un plastique transparent à 94 % laissant passer les ondes du lidar.

Les véhicules autonomes sont équipés de technologies coûteuses pour pouvoir s’orienter et se repérer dans leur environnement. Sur la zone centrale du pare-choc avant se situent radar, lidar et caméra, « des composants coûtant plus cher que le pare-choc en lui-même » relève Bertrand HACHE, directeur innovation et produit USA chez Plastic Omnium, que nous avons pu rencontrer sur son stand au Mondial de l’auto. Et pour être efficaces, il faut que ceux-ci soient placés au plus proche du pare-choc. Avec son nouveau plastique « Smart Panel », Plastic Omnium résoud le problème d’implémentation des capteurs, assure leur sécurité et les rend compatibles avec la réglementation.

« Notre plastique noir - c’est la tendance du marché - en polycarbonate est optimisé pour être transparent à 94 % », commente Bertrand Hache, en nous montrant les différents démonstrateurs. « C’est le minimum de transparence demandé par le constructeur pour garantir l’efficacité de la technologie lidar. » En effet, pour que le lidar puisse fonctionner, il faut que le plastique puisse laisser passer les ondes optiques. Pour y parvenir, l’équipementier a travaillé sur les conditions de mise en oeuvre du plastique, la limitation de la réflection, le traitement de la face intérieure et extérieures pour tenir les rayures. La technologie est en cours de validation chez certains constructeurs.

La plastronique : pertinent ou pas ?

Pour intégrer au mieux l’électronique dans le plastique, de nombreux acteurs du plastique se lancent dans la plastronique. Pourquoi pas Plastic Omnium ? « On travaille également sur le sujet pour ne pas être en retard sur les autres acteurs du plastique », répond Bertrand Hache. « Mais est-ce pertinent, sur un véhicule pouvant avoir des impacts, de mettre les capteurs directement dans la « peau » ? » Malgré les avantages de la plastronique, intégrer les composants directement dans le plastique du pare-choc pourrait en effet poser des problèmes de maintenance.

Un hayon tactile

Le spécialiste du plastique a également présenté une autre technologie : le système « touch & open ». Grâce à une peinture conductrice, le hayon de la voiture peut s’ouvre au toucher. Il s’agit plus exactement d’une peinture primaire chargée de particules métalliques prenant ainsi la fonction du condensateur. Cette couche peut être appliquée sur n’importe quel plastique, nous assurent les experts sur place. Côté industrialisation, inutile de changer la chaîne de production, la peinture peut-être installée sur une chaîne de peinture classique.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Exclusif

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Vanessa Picron, conceptrice du prototype Drive4U de Valeo, a reçu le Trophée du projet industriel lors de la 15ème édition[…]

07/12/2018 | ValeoInnovation
Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

Record de cellule photovoltaïque, modèle Tesla, hydrolienne irlandaise… les innovations qui (re)donnent le sourire

Record de cellule photovoltaïque, modèle Tesla, hydrolienne irlandaise… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles