Nous suivre Industrie Techno

L'innovation dans la peau

« Mon innovation préférée? Le walkman », Pierre-Yvan Liardet, STMicroelectronics

Juliette Raynal
« Mon innovation préférée? Le walkman », Pierre-Yvan Liardet, STMicroelectronics

Pierre-Yvan Liardet est cryptographe chez ST Microelectronics. Il était finaliste, avec Joan Daemen, du Prix de l’inventeur européen 2016 dans la catégorie « Industrie ».

© Pascal Guittet

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Aujourd'hui, découvrez le point de vue de Pierre-Yvan Liardet, cryptographe chez STMicroelectronics et finaliste, avec Joan Daemen, du Prix de l’inventeur européen 2016 dans la catégorie « Industrie ».

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Brevet et inventivité. 

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

C’était cet été, lors de la rédaction de mes trois derniers brevets. Ils portent sur des protections de circuits intégrés contre des attaques qui sont à la mode en ce moment. Pour l’un d’entre eux, j’ai détourné une technique qui est utilisée dans les fautes par un attaquant pour en faire une protection pour les canaux auxiliaires. C’est un concept que j’ai validé avec l’un de mes étudiants et un de mes collègues.

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

Je n’ai pas grand-chose dans mes poches, à part un billet de 10 dollars. En revanche, ce que j’aimerais avoir, c’est un instrument de musique qui tienne dans ma poche pour m’exercer plus facilement.

Votre innovation préférée ?

J’aime bien écouter de la musique et mon innovation préférée, qui ne date pas d’hier, c’est le Walkman ! C’était la première fois où on pouvait mettre un casque sur ses oreilles. Ma deuxième innovation préférée c’est l’ABS pour la moto. 

Et celle que vous détestez ?

Ce que je déteste, c’est quand une innovation porte atteinte à la liberté.

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Je ne sais pas, mais ce dont je suis sûr c’est que cette personne serait dans le domaine de la médecine ou de la santé plus largement. Donc peut-être quelqu’un comme Alain Carpentier (chirurgien à l’origine du projet de cœur artificiel Carmat, ndlr) ou la chercheuse Helen Lee, qui a développé un kit de diagnostic rapide des maladies infectieuses par analyse de sang.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Une petite entreprise qui fait quelque chose pour notre planète. En effet, il y a des petites sociétés qui ont les capacités de déplacer les montagnes. Je pense notamment à une entreprise qui a inventé un système pour filtrer les oxydes d’azote (NOx).

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

Savoir douter, être curieux et savoir penser « out of the box ».

Quel défaut faut-il éviter ?

Etre sûr de soi.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

Sur le plan scientifique et informatique, je dirais The art of computer programing de Donald Knuth, un scientifique admirable qui a notamment inventé le système TeX.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

Bien que je sois dans un grand groupe, je dirais start-up. J’ai une unité plutôt start-up. J’aime bien l’interaction avec une petite équipe.

Technologie ou service ?

J’aimerais dire service, mais en fait je suis dans une société technologique.

Continue ou disruptive ?

Plutôt disruptif !

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

J’ai plusieurs problèmes de santé, dont le diabète, et j’aimerais que ce genre de problème soit résolu. Donc une innovation pour gérer ça.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Plus d'articles