Nous suivre Industrie Techno

Modelage Lemé numérise ses modèles avec le Faro ScanArm

Industrie et  Technologies
La société vient de franchir le pas de la reconstruction de modèles par numérisation. Elle divise par 5 la durée de ses rétro-conceptions.


La société Modelage Lemé basée à Crissey (71) est spécialisée dans le modelage bois et résine, ainsi que le tournage sur bois. Elle réalise, à partir de plans ou en rétro-conception à partir d'une pièce type, des éléments de tailles très variées, 500 mm à plusieurs mètres, essentiellement pour le secteur automobile ou les métiers de la fonderie.

Depuis août dernier cette entreprise a décidé de franchir le cap de la numérisation laser et de s'équiper d'un système Faro ScanArm pour reconstruire des modèles numériques à partir de pièces existantes. Ce système de mesure, avec ou sans contact, sept axes, peut numériser indifféremment avec le laser embarqué ou le palpeur, sans démontage de composant.

L'utilisateur mesure la position de simples points avec le palpeur, puis numérise les sections qui demandent la récupération d'un grand nombre de points avec le laser, sans perte de temps liée aux nombreuses connexions à réaliser ou à l'utilisation de MMT séparée pour l'importation des données.



« La décision d'acquisition de ce bras 3D a été prise à l'issue de la première démonstration. L'ingénieur commercial a reconstruit la pièce test que je lui avais fournie en 3 heures, alors que sa reconstruction en CAO m'aurait pris environ 15 heures », explique Sébastien Lemé, responsable du bureau d'études. « De plus, ce système offre une résolution inférieure à 0,1mm, ce qui nous permet de conserver le détail de la pièce, tandis que la précision du système nous garantit la fidélité de la pièce recréée ».

« Par ailleurs, pour le traitement des données, l'utilisation de l'interface Geomagic Capture est très conviviale. Elle permet de filtrer facilement le nuage de points afin d'obtenir un fichier STL de qualité, que je retravaille à souhait avec SolidWorks Premium Edition ».

« Le métier de modeleur demande à la fois une bonne vue dans l'espace et un savoir-faire manuel, les compagnons sont très recherchés. Un gain de productivité comme celui que nous venons de faire est d'autant plus qu'appréciable », conclut Patrick Lemé.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.faro.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles