Nous suivre Industrie Techno

Mobilorama donne une seconde vie aux vieux téléphones

Ridha Loukil
La société propose un service en ligne pour le reprise de vieux téléphones portables, leur reconditionnement ou leur recyclage.

Mobilorama en bref :

Date de création : décembre 2009
Les créateurs : Renaud Kayanakis, Claude Olive, Ambroise de Sainte Foy
Implantation : Saclay (91)
Effectifs : 4
Site Web : http://www.mobilorama.com
Contact : Renaud Kayanakis, Président Directeur Général
renaud.kayanakis@mobilorama.com
Tél : 01 64 56 69 30
 

Fondée en 2009 par Renaud Kayanakis, Claude Olive et Ambroise de Sainte Foy, la société Mobilorama propose un service en ligne pour la reprise de téléphones mobiles usagés pour des valeurs pouvant atteindre 300 euros. La société reconditionne les produits quand cela est possible et les remet ensuite sur marché de l’occasion par le biais de son site Web.

Les autres téléphones sont mis dans la filière de recyclage et de traitement des produits électroniques en fin de vie. Le détendeur de téléphone a le choix entre toucher la valeur de son téléphone ou la céder au profit de l’ONG partenaire Médecins du Monde.

Pour la collecte et le traitement des téléphones, Mobilorama travaille avec la société Regenersis.
 
Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Une modification génétique des bactéries de type Escheria coli (E.coli) leur permettant de produire des hydrocarbures volatils[…]

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Face aux GAFA,  PME et grands groupes misent sur les collaborations pour accélérer sur la smart city

Face aux GAFA, PME et grands groupes misent sur les collaborations pour accélérer sur la smart city

À défaut de biocarburants, les micro-algues prolifèrent pour d’autres industries

À défaut de biocarburants, les micro-algues prolifèrent pour d’autres industries

Plus d'articles