Nous suivre Industrie Techno

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Kevin Poireault

Sujets relatifs :

,
Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Le groupe Plastic Omnium milite pour l'énergie hydrogène et est membre de l'Hydrogen Council.

© Plastic Omnium

L’équipementier français a ouvert un centre dédié à la recherche en carburant à hydrogène à Bruxelles et un autre, en Chine, consacré au développement des systèmes à carburant à destination des constructeurs chinois.

Afin de poursuivre son engagement dans « une mobilité propre et décarbonée », Plastic Omnium a ouvert le 1er juillet, un nouveau centre de recherche et développement près de l’aéroport de Bruxelles, en Belgique.

Baptisé Δ-Deltatech, il est consacré à la recherche sur la mobilité hydrogène et compte à ce jour environ 130 techniciens et ingénieurs, provenant de l’ancienne filiale du groupe belge Solvay spécialisée dans les systèmes à carburant, Inergy Automotive Systems, rachetée par Plastic Omnium en 2010. L’objectif est d’atteindre les 150 personnes d’ici la fin 2019.

Δ-Deltatech est le troisième centre de R&D d’envergure mondiale de l’équipementier français, après Σ-Sigmatech, inauguré en 2003 près de Lyon, dédié aux systèmes de carrosserie intelligents, et α-Alphatech, inauguré en 2015, à Compiègne, et spécialisé dans l’ensemble des systèmes à carburant et de dépollution. Ces deux centres rassemblent aujourd’hui 1 000 personnes.

Un centre dédié aux constructeurs chinois

Quelques jours avant l’inauguration de Δ-Deltatech, le 18 juin, un autre centre de l’équipementier français ouvrait ses portes à l’autre bout du monde, dans la ville chinoise de Wuhan. ω-Omegatech, nouveau venu parmi les 12 centres de développement du groupe, est consacré aux « essais, prototypage et tests mécaniques de systèmes à carburant » et « conduira aussi des tests et développements pour les réservoirs à haute pression pour l’hydrogène », met en avant Plasitc Omnium dans un communiqué.

Ce centre de 150 personnes, exclusivement dédié aux constructeurs chinois, devrait accueillir 200 collaborateurs d’ici la fin 2019. Il doit soutenir la croissance du groupe en Chine, qui ambitionne d’atteindre les 17% de parts de marché des systèmes à carburant du pays en, 2022.

Ces deux nouveaux centres, qui s’inscrivent dans l’activité Clean Energy Systems de l’équipementier, représentent un investissement de 100 millions d’euros.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Pas encore en vacances ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à garder néanmoins le sourire.[…]

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Acome pousse les performances de ses câbles nouvelle génération pour véhicules électriques

Acome pousse les performances de ses câbles nouvelle génération pour véhicules électriques

Plus d'articles