Nous suivre Industrie Techno

Mobilité aérienne urbaine : Innov'ATM à la manœuvre pour un projet européen de démonstration à grande échelle

Marina Angel

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Mobilité aérienne urbaine : Innov'ATM à la manœuvre pour un projet européen de démonstration à grande  échelle

TindAIR compte lancer dès 2022 des démonstrations à grande échelles de mobilité aérienne urbaine combinant drones, taxis volants et aéronefs traditionnels dans le ciel de Toulouse et de Bordeaux.

© TindAIR/Innov'ATM

Faire cohabiter dans l'espace aérien des drones, des taxis volants et autres concepts de mobilité aérienne urbaine de nouvelles générations avec les aéronefs traditionnels, tel est l'enjeu du nouveau projet européen TindAIR, conduit par la start-up toulousaine Innov'ATM, un spécialiste de l'optimisation des flux aériens. Premières démonstrations attendues dans le ciel français dès 2022.

Le projet de R&D TindAIR, pour Tactical INstrumental Deconfliction And in flight Resolution, vient de décrocher 3,27 millions d'euros de l'Union Européenne dans le cadre du programme Horizon 2020, au titre d'un appel à projet SESAR (Single European Sky Air Traffic Management Research). A sa tête, la société Innov'ATM, une startup toulousaine de 24 salariés, spécialisée dans le développement de solutions d'optimisation des flux aériens. « L'objectif est de pouvoir tester et valider un système intelligent de gestion qui permette à la fois de détecter les éventuels conflits entre appareils, notamment les rapprochements dangereux ou illicites, de générer des alertes et de proposer des résolutions de conflits  », explique Stéphane Bascobert, co-fondateur, avec Amine Karray, d'Innov'ATM.

Des démonstrations dans le ciel de Toulouse et Bordeaux dès 2022

Le calendrier est serré. Les partenaires de TindAir ont prévu d'organiser dès 2022 une série de démonstrations à grandes échelles couvrant divers cas d'usages représentatifs et opérationnels, combinant des aéronefs avec et sans pilote. Au programme : le transport de médicaments entre deux établissements de santé et de personnes, sur la base de scénarios prenant en compte des cas extrêmes, tels que la saturation du trafic aérien sur le secteur ou des besoins d'atterrissage en urgence. Plusieurs zones urbaines et périurbaines de villes françaises, dont Toulouse et Bordeaux, ont été retenues pour ces premières démonstrations.

« L'enjeu à terme est de jeter les bases des futurs standards internationaux de réglementation pour le déploiement de véhicules aériens sans pilote en milieu urbain. Nous devons pour cela démontrer que l'acceptation de ces nouveaux modes de mobilité aérienne y est possible tout en assurant la sécurité et la protection des personnes et des biens  », souligne le chef d'entreprise.

Un consortium de 11 laboratoires et entreprises

Pour développer les briques technologiques nécessaires, TindAir s'appuie sur un consortium de 11 partenaires, des laboratoires et entreprises basés en France, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni. Le projet peut notamment compter sur l'expertise d'Innov'ATM. La startup est devenue en quelques années une référence dans le développement d'algorithmes complexes dédiés au calcul et à l'optimisation de trajectoires aériennes, avec la mise au point de suites logicielles d’automatisation et d'optimisation du trafic aérien à l’approche des infrastructures aéroportuaires, sur les zones de roulage et au décollage. La société s'adresse aussi depuis peu aux opérateurs de drones, avec Drone Keeper, une plateforme qui permet de préparer les missions, en intégrant des cartes interactives et l'ensemble des contraintes administratives.

Toujours côté français, TindAIR pourra aussi compter sur les équipes toulousaines de Rockwell Collins pour les aspects communications sol-bord, sur celles de la filiale d'Airbus, Apsys, pour les aspects analyse du risque et cybersécurité, sur l'Onera et son engagement dans les drones de grandes dimensions, sur la société de conseils Skybirdsview, à Bordeaux, spécialisée dans le design et l'architecture de solutions par systèmes autonomes et sur le soutien du pole de compétitivité Aerospace Valley.   

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

Le programme d’accélération des projets deeptech BLAST (Boost and Leverage for aerospace and Defense Technologies), porté[…]

12/04/2021 | RechercheStart-up
Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« Les innovations n’empêcheront pas la nécessité de modérer le trafic aérien pour rester sous la barre des +2°C », estime Grégoire Carpentier de Supaéro Décarbo

« Les innovations n’empêcheront pas la nécessité de modérer le trafic aérien pour rester sous la barre des +2°C », estime Grégoire Carpentier de Supaéro Décarbo

Plus d'articles