Nous suivre Industrie Techno

Mini-usine, maxi-flexibilité

Sujets relatifs :

,
RECHERCHE

« Les gens pensent que les petits systèmes de production engendrent d'importants coûts de fabrication. Ils se trompent », assure Shiro Hara, chercheur à l'Institut national de science et technologie industrielles avancées (AIST) en charge du projet « Minimal fab ». Son idée ? Construire une mini-usine de semi-conducteurs pour répondre aux besoins de petites séries de circuits intégrés. Quinze équipements d'une taille maximale de 30 x 30 x 140 cm seront mis bout à bout. Chacun correspondra à une étape de la fabrication des puces électroniques, réalisées une par une, sur des tranches de silicium de 12,5 mm de diamètre. Le coût de la matière première sera ainsi largement réduit au regard des difficultés posées par la production des tranches de 200 ou 300 mm actuelles. Le système est aussi censé fonctionner de façon totalement automatique, de l'entrée de la tranche nue au circuit intégré fini. À l'horizon 2020, l'AIST et le consortium de 37 entreprises et de 5 universités impliquées dans ce projet ambitionnent de sortir 40 000 puces par mois d'une usine tenant sur seulement 200 m2.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0927

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Energies marines : la compétitivité contre vents et marées

Energies marines : la compétitivité contre vents et marées

Réputées capables de décarboner l'électricité des pays développés, les énergies marines[…]

Du proto à la série, et vite !

Du proto à la série, et vite !

La découpe du verre par laser à haute vitesse

La découpe du verre par laser à haute vitesse

Le bon matériau au bon endroit

Mondial de l'Automobile 2014

Le bon matériau au bon endroit

Plus d'articles