Nous suivre Industrie Techno

Minatec reçoit le renfort de quatre industriels

Industrie et  Technologies
EDF, Essilor, Rossignol et Teamlog rejoignent le pôle de recherche en nanotechnologies de Grenoble, initié par le CEA, STMicroelectronics et France Telecom.


Le CEA et France Télécom R&D, partenaires fondateurs de Minatec IDEAs Laboratory, ont annoncé l'arrivée de 4 nouveaux partenaires industriels au sein du laboratoire dédié aux futurs usages des micro et nanotechnologies. EDF, Essilor, Rossignol et Teamlog ont en effet rejoint la plate-forme d'innovation qui réunit également des chercheurs en sciences humaines et sociales provenant des universités Stendhal et Pierre Mendès France.

Situé au cÅ“ur du pôle d'excellence Minatec à Grenoble, à l'interface entre les avancées des micro et nanotechnologies et leurs applications, Minatec IDEAs Laboratory a pour objectif d'anticiper les usages, pour imaginer les futurs objets électroniques et les nouvelles applications des micro et nanotechnologies. Fondé en 2003 par le CEA Léti, ST Microelectronics et France Télécom, Minatec IDEAs Laboratory prend en compte à la fois les progrès technologiques et la dimension humaine, depuis les premières étapes de l'innovation. Le laboratoire a pour vocation d'associer des industriels et des chercheurs dans des disciplines qui vont de la technologie aux sciences humaines et sociales, jusqu'au service apporté à l'humain. Cette pluridisciplinarité le positionne au cÅ“ur de la convergence entre les nanotechnologies, les biotechnologies, l'informatique et les sciences cognitives, dont un des moteurs principaux est le développement de nouveaux projets et produits de haute technologie au service de la société et qui associent de l'électronique, des logiciels, des capteurs ... etc.

Pour Christian Bovet, directeur de la recherche externe chez Essilor International, Minatec IDEAs Laboratory constitue d'abord un point d'entrée idéal dans l'environnement technologique grenoblois. « Notre participation aux recherches nous permet de commencer à intégrer les sciences humaines et sociales dans la démarche de R&D et ceci à deux niveaux : la créativité et la prise en compte de l'humain dans la validation des nouveaux concepts (usage et sensibilité aux prix) ».

L'entrée de Rossignol répond, selon Jacques Lacroix, directeur de l'innovation, à la mission de l'entreprise qui propose aux adeptes de la montagne, du pratiquant loisir au compétiteur, des produits et services améliorant la pratique par une réelle évolution en terme de sécurité, de confort et de performance. « Nous souhaitons tout particulièrement, ajoute-t-il, développer pour nos produits de nouvelles fonctions issues des micro et nanotechnologies à l'aide de méthodes de créativité éprouvées ».

De son côté, la SSII Teamlog a décidé de s'impliquer à plusieurs niveaux, comme l'explique Alexis Metenier, directeur régional Rhône-Alpes : « Nous apportons au laboratoire nos compétences et notre expertise dans le domaine du logiciel. Nous aiderons les chercheurs à réaliser des maquettes et un prototypage rapide. En retour, notre présence au sein de Minatec IDEAs Laboratory va nous permettre d'être au plus "près" de la technologie et des usages de demain ».

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles