Nous suivre Industrie Techno

Milo, le robot humanoïde au service des personnes âgées, débarque en France

Milo, le robot humanoïde au service des personnes âgées, débarque en France

Milo, le petit robot utilisé par RoboCare Lab

© Juliette Raynal

A l’occasion de la 2e édition du salon Robonumérique de Saint Quentin, la start-up toulousaine RoboCare Lab a présenté un petit humanoïde programmé pour la stimulation cognitive des personnes âgées. Le robot est sur le point d’être déployé dans 18 établissements français et sera bientôt configuré pour travailler avec les enfants autistes.

On connaissait Roméo, le robot humanoïde développé par Aldebaran Robotics pour assister les personnes âgées. Voici maintenant Milo. « Bonjour Saint Quentin. Je sais faire plein de choses, mais pas encore le café, ni le ménage, la lessive, le repassage et les massages », déclare-t-il à la salle. Ce robot humanoïde, d’une cinquantaine de centimètres de haut, a été présenté officiellement jeudi 15 octobre à l’occasion de la deuxième édition du salon Robonumérique, qui s’est tenu à Saint Quentin, dans l’Aisne.

Un déploiement dans 18 résidences médicalisées

L’humanoïde n’a pas été conçu par une entreprise française, mais par l’américain RoboKind. En revanche, la start-up toulousaine RoboCare Lab vient de nouer un partenariat avec le fabricant afin de déployer le petit humanoïde dans les maisons de retraites françaises. « Nous ne fabriquons pas de robots, mais développons des services » précise sur scène Faissal Houhou, le cofondateur de la start-up. Fondée en avril 2015, la jeune pousse a mis au point des applicatifs pour stimuler la mémoire des personnes âgées afin de lutter contre le développement de la maladie d’Alzheimer.

RoboCare Lab a récemment noué un accord avec Enedis, une association qui gère une vingtaine d’Ehpad en région Midi-Pyrénées. « Dès 2016, Milo sera déployé dans 18 résidences médicalisées pour seniors et nous sommes actuellement en discussions avec une dizaine d’établissements supplémentaires », précise l’entrepreneur. Dans le cadre de ce déploiement, Milo sera pris en main dans chaque maison de retraite par un animateur qui le pilotera grâce à une tablette et une connexion Wi-Fi. Le robot est actuellement programmé pour réaliser des jeux cérébraux, des exercices d’entraînement et des chants. Il sera également connecté à une base de livres audio et pourra réagir, dans un avenir proche, à une soixantaine de mots clés.

Une première levée de fonds de 200 000 euros

Toujours à l’attention des personnes âgées, RoboCare Lab avait déjà mis au point un service de téléprésence robotisé pour diminuer leur isolement en maison de retraite. Un service en ligne de réservation permet ainsi aux différents membres de l’entourage de bloquer un créneau horaire pour réaliser une visite virtuelle en guidant un robot sur roues depuis chez eux. Le service est actuellement testé dans deux établissements.

Outre les seniors, RoboCare Lab entend également s’adresser aux enfants autistes. « Nous sommes actuellement en train d’adapter en français, le contenu développé par Robokind », explique Faissal Houhou. L’entreprise américaine avait, en effet, initialement développé le robot Milo pour permettre aux jeunes enfants autistes de s’exercer à différents types d’interactions sociales avant de les vivre avec de réelles personnes.

La jeune pousse toulousaine compte aujourd’hui quatre collaborateurs. Elle finalise actuellement une première levée de fonds de 200 000 euros auprès de business angels afin d’accélérer son développement. Dans un second temps, RoboCare Lab prévoit une autre augmentation de capital plus conséquente et vise une cinquantaine de salariés d’ici trois ans. Son leitmotiv ? Plus de robotique, pour plus d’humanité !

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Au salon K 2019, la plasturgie innove dans la simulation et la fabrication additive

Au salon K 2019, la plasturgie innove dans la simulation et la fabrication additive

Le salon K 2019, qui se tient jusqu'au 23 octobre à Düsseldorf, est l'occasion pour les constructeurs de machines de[…]

Un procédé pour plier le verre sans le dégrader

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour plier le verre sans le dégrader

Vidéo : découvrez le plus grand bateau du monde entièrement imprimé en 3D

Vidéo : découvrez le plus grand bateau du monde entièrement imprimé en 3D

Fabrication additive : les plateformes technologiques d'Occitanie et de Nouvelle Aquitaine unissent leurs forces

Fabrication additive : les plateformes technologiques d'Occitanie et de Nouvelle Aquitaine unissent leurs forces

Plus d'articles