Nous suivre Industrie Techno

Mieux prévoir les risques de fissuration des structures

Mieux prévoir les risques de fissuration des structures

Propagation des fissures dans une structure soumise à la compression.

© DR

MSC.Software améliore les capacités de prédiction de la fissuration d’une structure de son logiciel d’analyse non-linéaire et multi-physique Marc. Une approche qui devrait intéresser les ingénieurs concevant ou entretenant des structures complexes dans les industries où la sécurité est primordiale, telles l’aéronautique ou l’énergie.

La mécanique de la rupture est un phénomène des plus complexes à analyser et à anticiper. L’un des signes précurseurs de la ruine d’une structure est l’apparition de fissures et le suivi de leur évolution. Il y a donc un fort intérêt pour les ingénieurs à disposer d’outils leur permettant de prévoir l’apparition de fissures dans une structure et d’envisager leurs évolutions potentielles. Ainsi ils pourraient anticiper tous les risques de défaillance dès les phases en amont de conception, voire surveiller les risques de ruine et la durée de vie restante d’une structure existante présentant déjà des fissures, afin de prévoir  des calendriers de maintenance. C’est ce que propose MSC.Software avec la version de son logiciel de simulation non linéaire et multi-physique Marc 2014.

Cette mouture comporte un outil permettant de prévoir en 3D la propagation d’une fissure dans une structure sous l’effet de la fatigue. Il l’analyse en fatigue sous un nombre de cycles élevé afin de déterminer si des fissures se propageront et atteindront une longueur critique après un nombre de cycles donné.  Pour cela, un petit nombre de cycles représentatifs sont simulés dans Marc, après quoi la Loi de Paris est utilisée pour calculer le nombre de cycles avant tout dommage. Cette version comporte aussi une méthode élaborée pour estimer le facteur de propagation en fond de fissure, afin d’améliorer la précision de la solution.

Outre l’analyse des risques de fissuration, cette version de Marc 2014 comporte également de nombreuses nouveautés dont l'amélioration des modèles de contacts non-linéaires et de la modélisation pour les phénomènes électromagnétiques, ainsi qu'une plus grande facilité d'épuration et de génération de maillages CAO.

Pour en savoir plus : http://www.mscsoftware.com/fr/product/marc

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles