Nous suivre Industrie Techno

Microsoft embarque le Cloud Computing dans les Toyota

Ridha Loukil
Microsoft embarque le Cloud Computing dans les Toyota

Offrir des services télématiques aux automobilistes via le Cloud Computing

© DR

Les deux partenaires vont développer une plate-forme mondiale basée sur Windows Azure pour les services télématiques embarqués de prochaine génération. Premiers clients visés les utilisateurs de voitures électrique et hybrides

Deux géants mondiaux joignent leur force : Microsoft, numéro un des logiciels, et Toyota Motor, premier constructeur automobile. Objectif : construire une plate-forme mondiale destinée aux services télématiques embarqués de nouvelle génération sur la base de Windows Azure, la plate-forme Cloud Computing de Microsoft.

Dans le cadre de cet accord, les deux entreprises prévoient d’investir un milliard de yens – soit 8,2 millions d'euros environ – dans Toyota Media Service Co., une filiale de Toyota Motor proposant des services d’information numérique aux automobilistes. 

Le but est de promouvoir le développement et le déploiement d’applications télématiques en commençant dès 2012 par les véhicules électriques et hybrides du groupe Toyota Motor. Le constructeur automobile japonais espère former d’ici à 2015 une plate-forme complète dans le nuage informatique (Cloud Computing) de services télématiques accessibles dans le monde entier.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://pressroom.toyota.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles