Nous suivre Industrie Techno

Micropile à combustible : c’est parti

Ridha Loukil
Micropile à combustible : c’est parti

Le chargeur en cours de remplissage de méthanol.

Toshiba commercialise la technologie sous la forme d’un chargeur de poche dédié au ravitaillement de terminaux portables.

Toshiba avait promis de commercialiser une micropile à combustible au méthanol direct (DMFC pour Direct Methanol Fuel Cell) en 2009. Le géant japonais de l’électronique tient sa promesse. Il lance au Japon cette technologie sous la forme, non pas de pile, mais de chargeur de poche : le Dynario.

Une fois alimenté par une injection de méthanol à partir d’une cartouche dédiée, Dynario devient prêt à ravitailler en courant des terminaux portables comme les téléphones mobiles ou les baladeurs multimédia numériques, via un câble USB. Il génére assez de puissance pour charger deux appareils en simultané.

                                                      

                                                    280g et 14 ml de méthanol à 95 % 
                                      pour charger tous vos appareils nomades n'importe où.



Le système fonctionne au méthanol direct (sans étape de reformage : transformation en hydrogène). L’électricité est produite par réaction chimique avec l’oxygène de l’air. La technologie de Toshiba se distingue par l’emploi d'un méthanol à très forte concentration (plus de 95 %), ce qui offre l’avantage de réduire l’encombrement et le poids.


Ainsi, le chargeur, de la taille d’un paquet de cigarette (150 x 21 x 74,5 mm), pèse 280 g. Il renferme un réservoir de méthanol de 14 ml alimenté par des cartouches disponibles en flacon de 50 ml. La cartouche a été co-développée avec Toyo Seikan Kaisha Ltd, spécialiste japonais de l’emballage.

Toshiba propose le chargeur Dynario à 29 800 yens (l’équivalent de 220 euros) et la cartouche à 3 150 yens par paquet de cinq (environ 25 euros).

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Grâce à 6 millions d’heures de calcul pour effectuer des simulations sur le supercalculateur Jean Zay, IFP Energies nouvelles[…]

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

Plus d'articles