Nous suivre Industrie Techno

Micro-usinage pour grosse dissipation

J.-C. G.
La start-up américaine Cooligy s'apprête à commercialiser le premier système de refroidissement microfluidique gravé dans le silicium.

Les microprocesseurs sont de plus en plus puissants. En termes de capacité de calcul, certes, mais aussi de dissipation thermique. À tel point que les fabricants et les intégrateurs ne savent plus très bien comment ces puces pourront être mises en oeuvre avec la fiabilité nécessaire dans quelques années.

La société américaine Cooligy, émanation de l'Université de Stanford (Californie), elle, en a une petite idée. Petite, c'est bien le mot, car elle repose sur la gravure d'une myriade de minuscules canaux (50 à 150 microns de diamètre) au sein d'une mince plaque de silicium. Cette plaque, dans laquelle une circulation de fluide caloporteur (de l'eau avec quelques adjuvants) est opérée au moyen d'une pompe externe, se trouve au contact direct du boîtier à refroidir. L'efficacité du captage de chaleur atteint les 1 000 W/cm2 à la source !

Pour garantir une fiabilité maximale, la pompe retenue est de type électrocinétique, donc sans aucune pièce en mouvement : c'est un champ électrique qui déplace le liquide. Sa consommation électrique est de l'ordre d'une dizaine de watts pour 100 watts évacués. En bout de chaîne, un radiateur classique dissipe la chaleur recueillie.

Baptisé Active Micro Channel Cooling, ce procédé microfluidique serait sur le point d'être commercialisé. Son coût, dispositif de pompage et dissipateur inclus, avoisinerait les 30 euros.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0853

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

L'arrivée des premiers téléphones équipés d'Android, le système d'exploitation à base de Linux développé par le géant de l'Internet, donne une[…]

01/04/2009 | AlertesEvenement
Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Téléphoner sans parler

Téléphoner sans parler

Plus d'articles