Nous suivre Industrie Techno

MESURER MIEUX (POUR PRODUIRE MIEUX)

M.S.

Sujets relatifs :

,
- Réduire le nombre de rebuts passe par une amélioration continue des moyens de contrôle/mesure. Avec comme mots d'ordre : polyvalence et capacité de s'intégrer directement dans la production.

L'amélioration de la qualité des pièces fabriquées est un combat de tous les instants dans les usines. Les moyens de contrôle/mesure évoluent donc pour permettre une détection plus facile et rapide des écarts de production. Oui, mais comment ? Pour mieux éclairer le sujet, nous avons choisi, dans la vaste panoplie d'équipements de mesure, quatre types de solutions. Tout d'abord, les incontournables machines à mesurer tridimensionnelles (MMT). De plus en plus robustes, elles s'intègrent directement dans la fabrication en quittant leur "tour d'ivoire" climatisée. Avec ces équipements d'atelier, les constructeurs cherchent à faire d'une pierre deux coups : répondre à un véritable besoin et augmenter leur production. En effet, selon le syndicat de la machine-outil (Symop), le marché français des MMT a reculé de 4 % l'année dernière, un retrait dû au retournement de la conjoncture dans les derniers mois. En 2007, les adhérents en MMT du Symop (Carl Zeiss, Hexagon, Mitutoyo et Wenzel, les leaders du marché) avaient installé environ 240 MMT, ce qui permet d'estimer le marché français à 280 machines, environ quatre fois moins qu'en Allemagne.

Pour raccourcir les délais de production

Plébiscités par les utilisateurs, les bras de mesure trouvent eux aussi leur place dans la production. Ils s'intègrent de plus en plus souvent avec d'autres moyens de mesure ce qui profite à l'utilisateur. Un exemple : bras de mesure plus scanner, une solution choisie par Modelage Lemé, société spécialisée dans le modelage bois et plastique et le tournage sur bois. « Nous recréons des pièces, souvent unitaires, à partir d'un plan ou d'une pièce type », explique Patrick Lemé, le gérant de la société. La rétro-conception représentait un véritable goulet d'étranglement. Alors, la société décide d'installer en août 2008 la solution Scan-Arm de Faro. « L'acquisition 3D faite en trois heures avec la solution Faro aurait nécessité presque cinq fois plus de temps sur notre machine à mesurer 3D manuelle, s'en- thousiasme Sébastien Lemé, le responsable du bureau d'études. De plus, le ScanArm travaille avec une résolution inférieure à 0,1 mm, ce qui nous permet de conserver le détail de la pièce. La précision du système, quant à elle, garantit la fidélité de la pièce recréée. » Un gain de réactivité qui a permis à l'entreprise de s'équiper d'un centre d'usinage cinq axes... « Cette suite logique à la mise en oeuvre de l'outil Faro nous permettra de travailler en temps masqué et de raccourcir nos délais de production », conclut Patrick Lemé.

Capables de contrôler des produits à toute vitesse, les systèmes de vision intégrés sont plus faciles à utiliser. Notre enquête montrera comment ils se démocratisent.

Enfin, les moyens destinés aux microcontrôles ont sans doute le vent en poupe. La miniaturisation accélérée des produits ne représente pas seulement un défi en ce qui concerne leur fabrication mais aussi pour déterminer s'ils correspondent au cahier de charges. Vous découvrirez une sélection de tels moyens dans notre dossier...

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0908

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le bras de mesure descend dans l'atelier

Le bras de mesure descend dans l'atelier

- Portable et autonome, le bras de mesure Gage, de Faro, s'installe en bord de lignes de fabrication.On peut le transporter partout. Avec ses 9 kg et[…]

Plus d'articles