Nous suivre Industrie Techno

Mentor se lance dans le collaboratif

Industrie et  Technologies
Lorsque le leader des outils de conception de cartes électronique se lance dans la collaboration, c'est tous azimuts. De la mécanique à l'ERP en passant par les simulations numériques, il propose de multiples solutions aux concepteurs pour réussir leurs p


A force d'entendre leurs clients parler de mécatronique, les éditeurs d'outils de CAO commencent à réellement se préoccuper du problème. Et pas uniquement en implantant la géométrie d'une carte électronique dans un boîtier mécanique. Ainsi Mentor Graphics, l'un des leaders des outils de conception de circuits électronique, a-t-il depuis la rentrée lancé une réelle offensive autour de la collaboration entre les concepteurs "mécaniciens" et "électroniciens".

« La conception de cartes électronique représente au moins 30 % de notre chiffre d'affaires mondial et nous avons une part de marché de 35 %, 50 % si l'on s'intéresse uniquement à l'Europe », constate Stéphane Rousseau, responsable marketing PCB pour l'Europe de Mentor Graphics. « Et nous voulons aller au-delà de ce qui est notre cÅ“ur de métier actuel, afin de répondre aux attentes de nos clients ».

C'est pourquoi Mentor Graphics se lance dans la collaboration tous azimuts. Entre ses outils de CAO-Electronique et ceux de CAO-Mécanique, mais aussi avec les outils d'analyse électronique (analogique, numérique, Radio Fréquence...), d'analyse mécanique (thermique, vibrations...), d'approvisionnement, de fabrication, de gestion d'entreprise (ERP, PLM...). « L'objectif est de faire remonter le plus tôt possible dans le cycle de conception l'ensemble des validations qui permettront d'arriver plus rapidement à un produit bon du premier coup ».

Intégrer électronique et mécanique

Certes, la collaboration entre les outils de conception électronique et mécanique n'est pas nouvelle. Mentor Graphics a ainsi très fortement participé au développement dans les années 90 du format d'échange IDF (Intermediate Data Fomat), qui permet de voir et de manipuler dans les outils de CAO-Mécanique l'enveloppe en 3D et les trous de fixation d'une carte électronique. Un format qui est maintenant devenu un standard pour l'ensemble des éditeurs des deux mondes. « Mais nous nous devions d'aller plus loin, car ce format fonctionne en tout ou rien en transférant à chaque fois l'ensemble de la base de données et non pas simplement les modifications en cours. On ne peut donc pas l'utiliser pour faire de la collaboration synchrone entre les deux mondes ».

De fait, Mentor Graphics a réellement pris conscience de ce besoin de collaboration en 2005, suite aux demandes répétées de clients dans les domaines des télécoms, du militaire et de l'automobile. Ce qui l'a conduit à participer activement aux travaux de la plate-forme ProStep iViP portant sur les échanges de données entre CAO électronique et mécanique (Pour en savoir plus) aux côtés de PTC. « L'objectif était de définir quelles informations il fallait pouvoir échanger et sous quel format, puis de mettre en place un démonstrateur ». Des travaux qui ont débouché sur la publication de la recommandation PSI 5 au deuxième trimestre de cette année. Celle-ci propose un schéma et un format d'échange (XML) entre les deux mondes, qui intéresse déjà quelques autres éditeurs majeurs, tels Siemens PLM Software qui s'est joint aux travaux du comité.

Mentor Graphics et PTC entendent ne pas perdre de temps puisqu'ils viennent de lancer leur première interface commune. Grâce à elle, les concepteurs des deux mondes peuvent visualiser la carte électronique dans son environnement mécanique 3D, afin de détecter les interférences éventuelles, ainsi que de valider les possibilités de montage, mais ils peuvent, et c'est nouveau, proposer de déplacer certains éléments de la carte (composants, pistes imprimées, trous de fixation...), voire d'en modifier la géométrie, afin de satisfaire les exigences des deux parties. Le tout étant accompagné de "post-it" expliquant la demande. Des propositions qui doivent être évaluées et validées par l'auteur des données dans les outils de conception électronique. Ainsi, la 3D est devenu un langage commun facilement compréhensible par les deux parties.

Mentor acquiert Flomerics

« Mais notre volonté de collaboration ne se limite pas à la 3D », prévient Stéphane Rousseau. « La densité et la puissance des composants et des cartes électroniques sont sur une courbe exponentielle, malgré la réduction des tensions de fonctionnement de 5 V à 3,3 et maintenant 1,2 V. D'où une augmentation importante de la puissance thermique à dissiper et un réel besoin d'affiner le positionnement des composants les plus chauds lors du placement de la carte, afin d'améliorer le refroidissement. Cela fait largement appel à la mécanique des fluides et à la simulation numérique ».

Une constatation qui a abouti à la finalisation de l'acquisition, voici une quinzaine de jours, de l'éditeur britannique Flomerics, après une partie de bras de fer entamée depuis le début de l'année (voir notre article du 14 mai).  Celui-ci devient la Mechanical Analysis Division de Mentor qui est dirigée par Gary Carter, l'ex CEO de Flomerics. Le fait que ce soit une division à part entière et qu'elle soit crée sous la bannière de l'analyse mécanique montre que Mentor a certainement d'autres acquisitions en vue dans le domaine de la simulation mécanique. On ne peut alors s'empêcher de penser à la simulation de compatibilité électromagnétique (CEM).

Toujours dans le domaine de la collaboration autour des outils d'analyse, l'intégration dynamique des outils de Mentor et d'Agilent dans le domaine des Radios Fréquences (voir notre article du 30 avril) est maintenant étendue à ceux d'AWR. Ce qui permet à Mentor d'adresser environ 90 % de ce marché.

Dans tous les cas, l'objectif semble être le même, doter le concepteur électronique d'un certain nombre d'outils de pré-dimensionnement lui permettant d'effectuer son travail d'implantation au mieux, puis de le valider en phase finale de conception.

Des liens avec l'ERP et le PLM

Autre domaine de collaboration, celui avec les outils de production et de gestion d'entreprise. Un peu à la manière de ce qui se fait avec le monde de la conception mécanique, il s'agit ici d'utiliser un outil de visualisation 3D, visECAD issu de l'acquisition de Router Solutions (RSI) mi-2006, pour dialoguer avec les responsables de ces activités, lors des phases de validation de la conception ou de modification. Cela permet de faire des revues de projet, de surligner, de commenter, de proposer des changements, etc. « Il est même envisageable de proposer des configurations de cet outil propres à certains métiers, comme par exemple celui du test physique des cartes pour valider la position des pointes de test », explique Stéphane Rousseau.

Enfin, les outils de gestion de base de données DMS de Mentor Graphics sont maintenant capables de dialoguer avec les principaux outils de PLM du marché.

Décidément, lorsque Mentor Graphics se lance dans la collaboration, il ne fait pas semblant. C'est une démarche globale qui s'adresse à tous les acteurs de l'entreprise intervenant autour du circuit imprimé.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.mentor.com & http://communities.mentor.com & http://www.flomerics.fr

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 27 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles