Nous suivre Industrie Techno

Mensia Technologies permet de contrôler des commandes par la pensée

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Mensia Technologies permet de contrôler des commandes par la pensée

© dr

[Start-up - entreprises] 

Issue de recherches menées à l'Inria, la start-up rennaise Mensia Technologies, cofondée et dirigée par Jean-Yves Quentel, s'est spécialisée dans les neurotechnologies.

La jeune pousse a notammet mis au point la plateforme OpenVibe. Elle permet, via le traitement en temps réel des signaux électroencéphalographiques (EEG), de contrôler des commandes par la pensée. Cette approche, dite de neurofeedback, propose aux patients de prendre conscience de leur propre activité cérébrale pour agir sur certaines pathologies comme les troubles d’attention ou du sommeil.

En partenariat avec l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (IMC) et NeuroSpin, Mensia Technologies a également développé un projet  sur l'implémentation en temps réel de marqueurs EEG de la conscience, connus pour permettre l'identification et la carcatérisation de différents états de conscience. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles