Nous suivre Industrie Techno

Mems - Les filtres hyperfréquences passent au micro-usinage

Rédaction Industries et Techniques
Grâce à la technique de micro-usinage, les filtres hyperfréquences seront plus simples, et moins chers.

Au delà de la dizaine de gigahertz, le filtrage fréquentiel est bien souvent une affaire ... de plomberie.

En lançant ses premiers filtres hyperfréquences à base de Mems (Micro electro-mechanical systems), la société française Memscap éloigne cette fonction du registre traditionnel des tuyaux et des cavités métalliques, pour la rapprocher, enfin, de celui des composants électroniques miniaturisés.

L'encombrement et le coût des filtres vont notablement diminuer. L'intégration de ces fonctions permet d'envisager, à terme, une simplification extrême des design hyperfréquences.

Ces Mems se présentent sous la forme de résonateurs, de membranes suspendues et d'autres structures de précision, toutes intégrées dans le silicium, et donc directement implantables sur une carte.

Dans un premier temps, les modèles commercialisés visent les applications de distribution locale multipoints (LMDS) entre 18 et 90 GHz. Les radars automobiles pourraient bientôt suivre. JC.G.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des cristaux pour remplacer les terres rares

Fil d'Intelligence Technologique

Des cristaux pour remplacer les terres rares

Des chercheurs rennais ont mis au point une nouvelle approche pour concevoir des cristaux liquides qui émettent dans le rouge et[…]

L'âge d'or du Lidar

L'âge d'or du Lidar

4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Analyse

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Plus d'articles