Nous suivre Industrie Techno

Médical - Le dioxyde de titane pour blanchir les dents

Rédaction Industries et Techniques
Après les trottoirs et les vitres auto-nettoyantes, le dioxyde de titane s'attèle à blanchir les dents.

 

Le groupe de recherche des "céramiques meso-poreuses" du National Institute of Advanced Industrial Science and Technology (AIST) à Osaka, annonce avoir développé un agent de blanchiment dentaire utilisant du dioxyde de titane comme principe actif. Il s'agit la d'une première mondiale (lire le communiqué). 

La compagnie Mitsubishi Gas Chemical qui avait participé au développement du produit et qui a acquis les droits d'exploitation du brevet vient de démarrer les tests cliniques.

Cette nouvelle technique permet à des dents dévitalisées ou traitées à la tétracycline, un antibiotique qui peut altérer la couleur des dents, de retrouver une certaine blancheur. 

Le nouvel agent est composé de dioxyde de titane à 3,5% et de peroxyde d'hydrogène comme constituants principaux. 

Appliqué sur la surface d'une dent, l'agent doit être activé durant quelques minutes sous illumination ultra-violette à une longueur d'onde de 400 nm. Habituellement le dioxyde de titane n'est pas activé à des longueurs d'onde supérieures à 380 nm mais les chercheurs ont réussi à étendre sa plage d'activation jusqu'a 400 nm. 

Contrairement aux agents de blanchiment conventionnels à forte concentration en peroxyde de titane (35%) utilisé dans les cliniques dentaires, le nouveau produit ne nécessite pas l'utilisation d'une gomme de protection et minimise les risques de détérioration de la couche d'émail qui causait une hypersensibilité.

Ce produit plus sûr réduira substantiellement les charges du patient comme celles du praticien, rapporte l'ambassade de France au Japon à la lecture du Japan Chemical Week (30/01/2002). 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

La start-up Spinofrin, co-créée par des chercheurs du CNRS et de l’institut Franco-allemand de Saint-Louis, a mis[…]

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

Dossiers

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Plus d'articles