Nous suivre Industrie Techno

Mécanique : le Ctdec s’associe au Cetim

Jean-François Preveraud
Mécanique : le Ctdec s’associe au Cetim

Le décolletage travaille pour tous les secteurs industriels, comme ici le médical avec des broches.

© DR

Le Centre technique de la mécanique poursuit sa politique d’association avec les centres dédiés à des professions spécifiques. Cette fois-ci il se rapproche du décolletage et de la Vallée de l’Arve.

Le Centre technique des industries mécanique (Cetim) et le Centre technique du décollage (Ctdec) ont, après trois années de rapprochement, décidé d’unir leurs destinés en donnant naissance au Cetim-Ctdec. Le Cetim poursuit ainsi sa démarche associant à la fois le généraliste et les métiers spécifiques, ainsi que le national et le régional.

Une approche qui a déjà fait ses preuves avec le Cetim-Cermat dans le domaine des expertises, mesures et essais à Mulhouse, le Cetim-Certec dans le domaine de l’accompagnement à l’innovation à Bourges, ou le Cetim-LRCCP dans le domaine des caoutchoucs et plastiques à Vitry-sur-Seine.

Déjà des offres conjointes

Ce rapprochement avec le Ctdec part du constat de la convergence des métiers du décolletage et de l’usinage en général, tant au niveau des technologies de production que des prestations fournies. Ainsi de plus en plus, les décolleteurs deviennent des mécaniciens qui assemblent, après usinage, des systèmes fonctionnels pour leurs clients. C’est pourquoi depuis trois ans les deux partenaires ont multiplié les offres conjointes concernant les procédés, les matériaux et la métrologie.

Ainsi, tandis que le Ctdec a apporté une approche développée sur les process d’usinage, le Cetim a transmis ses principes de valorisation de la R&D et le concept d’unité de production à dispositif partagé. Ces synergies, outre l’usinage, s’étendent peu à peu auprès de l’ensemble des mécaniciens à l’appui au déploiement de la robotique ou encore à l’ingénierie d’assemblage multi-matériaux. L’objectif étant d’offrir un accompagnement technique complet tout au long du cycle de vie du produit, de la conception du produit et des process, jusqu’aux essais de validation.

Une forte implantation locale

Le Cetim va apporter un financement de 1 M€ par an au Cetim-Ctdec, permettant une coordination fine des politiques et investissements de R&D et des synergies des deux centres. Parallèlement, la taxe versée par les décolleteurs est unifiée à celle du Cetim. Le taux est ainsi ramené à 1 % et les entreprises de moins de 10 salariés n’y sont plus soumises.

Le Cetim-Ctdec emploie près de 60 collaborateurs sur son site à Cluses, implanté en Haute-Savoie, au cœur de la Vallée de l’Arve qui offre une très grande concentration d’entreprises de sous-traitance dans les domaines de la mécanique de précision et du décolletage. Le Cetim-Ctdec est aussi un pilier essentiel du Pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries, labellisé en 2005. Il est impliqué dans plusieurs projets à forte connotation R&D, tels que : coupe ; tolérancement ; propreté des surfaces ; gestion des connaissances.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cetim-ctdec.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

L'institut allemand Fraunhofer IWM a mis au point une solution aqueuse pouvant remplacer les lubrifiants traditionnels à base d'huile[…]

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Plus d'articles