Nous suivre Industrie Techno

Mazda RX-Vision : le retour du moteur rotatif

Jean-François Preveraud
Mazda RX-Vision : le retour du moteur rotatif

Un coupé à moteur rotatif qui ira chasser sur les terres du Porsche Cayman

© DR

Mazda est le seul constructeur automobile à avoir développé depuis 1967 une série de véhicules utilisant des moteurs à pistons rotatifs. Alors que la RX-8 a disparu du catalogue en 2012, le constructeur révèle au Salon de Tokyo le concept-car RX-Vision équipé d’un moteur rotatif de nouvelle génération, le SkyActive-R. La commercialisation d’un tel véhicule devrait être effective en 2017.

Le constructeur automobile nippon Mazda dévoilera demain au Salon de l’Automobile de Tokyo (30 octobre – 8 novembre) un concept-car de coupé sportif, le RX-Vision dont la plus grande originalité résidera dans son moteur à pistons rotatifs SkyActive-R. Une technologie originale née en Allemagne, mais que seul Mazda utilise régulièrement sur des véhicules de série depuis 1967.

Du cyclomoteur aux 24Heures du Mans

La technologie du moteur à pistons rotatifs a été développée dans les années 50 par l’ingénieur allemand Felix Wankel, qui travaillait pour la branche moto de NSU. Il y mettra au point dès 1957 un moteur de 125 cm³ développant 29 ch, tournant jusqu’à 16 000 tr/min. La licence de fabrication sera vendue en 1960 à plusieurs motoristes (MAN, Perkins, Sachs) et constructeurs automobiles (Citroën, Daimler-Benz, Mazda). Dès 1961, NSU équipe un prototype de voiture d’un moteur à pistons rotatifs de 250 cm³ développant 30 ch.

A partir de 1964, NSU va travailler régulièrement autour de cette technologie avec Citroën. Mais il faudra attendre la création en mai 1967 de la Compagnie européenne de construction de moteurs automobiles (Comotor), entreprise commune entre Citroën et NSU, pour que des moteurs Wankel équipent des voitures en série. Ce sera tout d’abord la NSU Ro 80 (1967), puis le prototype Citroën M35 (1969) et la Citroën GS Birotor (1975). L’aventure s’arrêtera en 1977 en plein choc pétrolier, car ce moteur est gourmand.

Pendant ce temps, au Japon, Mazda a développé plusieurs véhicules utilisant le moteur à pistons rotatifs Wankel, dont le premier fut le coupé Cosmo Sport 110S (1967). Plusieurs autres véhicules seront par la suite équipés de cette technologie, tous adoptant le nom RX (Rotary eXperimental) suivit d’un chiffre marquant la chronologie. Le dernier en date sera le RX-8, sorti en 2003 et retiré du catalogue en 2012. Entre temps, Mazda aura aussi utilisé le moteur à pistons rotatifs sur des véhicules de compétition, dont la célèbre Mazda 787B qui gagnera les 24 Heures du Mans en 1991.

Un retour en 2017

Lors de sa présentation en avant-première du Salon de l’Auto de Tokyo, Masamichi Kogai, President & CEO de Mazda, a bien confirmé le retour prochain chez Mazda d’un véhicule de série équipé d’un moteur à pistons rotatifs. Sans donner de détails spécifiques, il a annoncé que la nouvelle génération de moteur SkyActiv-R avait nettement progressé sur les trois points noirs du moteur à pistons rotatifs : la consommation ; les émissions ; la fiabilité.

Kiyoshi Fujiwara, responsable de la R&D, a quant à lui évoqué vouloir concurrencer la Porsche Cayman, ce qui voudrait dire que la puissance se situerait aux alentours de 300 ch, mais sans dire si le moteur disposerait d’un turbo ou d’une hybridation. Il a par contre insisté sur les apports de la simulation numérique et du calcul haute performance pour mieux comprendre le cycle de combustion dans les moteurs à pistons rotatifs et évaluer des ‘‘approches géométriques différentes’’.

Ce modèle pourrait être les prémices d’un futur coupé sportif (RX-9 ?) qui pourrait être présenté au Salon de l’Auto de Tokyo de 2017 pour célébrer les 50 ans de la sortie du Cosmo Sport 110S.

Et ça c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Batteries Lithium-ion : une vague de gigafactories déferle sur l'Europe

Batteries Lithium-ion : une vague de gigafactories déferle sur l'Europe

Un mouvement massif d’implantation d’usines de batteries lithium-ion a démarré en Europe pour fournir un marché de la[…]

Un algorithme pour estimer les capacités d’une batterie lithium-ion en temps réel

Fil d'Intelligence Technologique

Un algorithme pour estimer les capacités d’une batterie lithium-ion en temps réel

Dépistage, vaccin, meltblown… les articles les plus lus de la semaine

Dépistage, vaccin, meltblown… les articles les plus lus de la semaine

Véhicule autonome : une question de survie pour les constructeurs européens ?

Avis d'expert

Véhicule autonome : une question de survie pour les constructeurs européens ?

Plus d'articles