Nous suivre Industrie Techno

Matière plastique biodégradable pour emballages spéciaux

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Matière plastique biodégradable pour emballages spéciaux

L'Ecovio FS Paper est destiné à l'enduction de papiers devant résister à l'humidité.

© DR

L’Ecovio FS a été spécialement développé pour des applications d’emballage alimentaire où les notions de performances alliées à la biodégrabilité sont importantes.

Le groupe chimique BASF a présenté, lors du congrès de l’Association Européenne des Bioplastiques, une matière plastique biodégradable dénommée Ecovio FS. Ce grade de la famille Ecovio est optimisé pour deux applications spécifiques : l'enduction de papier et la fabrication de films dits rétractables, qui facilitent l'emballage des marchandises conditionnées.

Les deux premiers grades s'appellent respectivement Ecovio FS Paper et Ecovio FS Shrink Film. Des échantillons sont déjà disponibles et les premiers essais de production en clientèle ont été effectués avec succès. La commercialisation à grande échelle est prévue pour le premier trimestre 2010.

Une biodégradation rapide

Des essais de compostage ont démontré que l’Ecovio FS se biodégrade encore plus rapidement que ses prédécesseurs, et qu’il contient davantage de matières premières renouvelables. L’Ecovio FS se compose d’une part d’Ecoflex FS, nouveau lui aussi, un polyester biodégradable fabriqué par BASF à base de biomatériaux et d’autre part d'APL (acide polylactique), extrait de l’amidon de maïs. L’utilisation de l’Ecoflex FS porte à 66 % la teneur de l’Ecovio FS Shrink Film en biomatériaux, et à 75 % celle de l’Ecovio FS Paper.

Les propriétés de l’Ecovio FS ont été conditionnées par les applications envisagées. Pour obtenir une enduction efficace du papier, un film réalisé avec l’Ecovio FS Paper doit être facile à mettre en œuvre et présenter une bonne adhérence au papier, même appliqué en couches minces. De tels revêtements sont utilisés, par exemple, sur des gobelets en carton ou des boîtes en carton. L’Ecovio FS Shrink Film, en revanche, possède un rapport bien défini retrait/longueur, tel que sa capacité de charge mécanique pour une épaisseur de 25 µm seulement est supérieure à celle d’un film polyéthylène conventionnel de 50 µm d’épaisseur.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.ecovio.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec le projet PERSEUS, les biocomposites prennent le chemin de l’espace

Avec le projet PERSEUS, les biocomposites prennent le chemin de l’espace

Porté par l’ENSAM d’Angers, un projet de coiffe de petite fusée en biocomposites a été[…]

Léviter grâce à la lumière : la photophorèse passe à l’échelle macroscopique

Fil d'Intelligence Technologique

Léviter grâce à la lumière : la photophorèse passe à l’échelle macroscopique

Metabolic Explorer reçoit près de 10 millions d'euros pour accélèrer l’industrialisation de sa technologie de chimie verte

Metabolic Explorer reçoit près de 10 millions d'euros pour accélèrer l’industrialisation de sa technologie de chimie verte

Une méta-lentille pour miniaturiser les équipements de réalité virtuelle

Fil d'Intelligence Technologique

Une méta-lentille pour miniaturiser les équipements de réalité virtuelle

Plus d'articles