Nous suivre Industrie Techno

Matériaux - Vers des nanotubes de carbone bon marché

Rédaction Industrie et Technologies
Les japonais Toray et Mitsubishi annoncent avoir chacun développé un procédé économique capable de produire massivement ces nanomatériaux d'ici 2004.


Les sociétés japonaises Toray Industries et Mitsubishi Chemical annoncent avoir chacune conçu une technologie peu coûteuse de production de nanotubes de carbones. Ces fameux nanotubes sont considérés comme parmi les matériaux les plus prometteurs pour les nanotechnologies (voir I&T n°833, ou notre dossier).

Leur champ d'application s'étend en effet du stockage d'hydrogène pour piles à combustibles, au renforcement de matériaux composites, sans oublier la dissipation de charges électrostatiques.

Les deux compagnies ambitionnent de produire massivement des nanotubes de carbones d'ici 2004, à raison de plusieurs kilos par jour. Elles se positionnent dès lors sur le créneau d'un autre nippon, Showa Denko, mais aussi du français Nanoledge et de la société américaine Carbon Nanotechnologies Inc (qui produisent de l'ordre de quelques grammes/heure). 

Toray, fabricant de fibres synthétiques, compte produire des nanotubes de 1 à 3 nm de diamètre selon un procédé de déposition chimique en phase vapeur (CVD) en présence d'un catalyseur solide.

De son côté, Mitsubishi Chemical exploite une méthode derivée de la fabrication de fibres de carbone. Sa production de masse sera lancée dans des installations de production analogues à des filatures. Mitsubishi Rayon, producteur de fibre de carbone, pourrait se joindre au projet quand la phase de production en masse sera atteinte.

Reste que la course à la réduction n'est pas sans risque, car elle peut se faire au détriment de la qualité. Or, produire beaucoup de nanotubes de faible pureté n'est pas très rentable.

On rappelle à ce titre que le record de pureté des nanotubes de carbone est... français : il est détenu par l'équipe de Philippe Serp à l'Ensiacet (à Toulouse) dont le prototype synthétise 20 à 25 g de nanotubes par heure à 97 % de pureté. 
Michel Le Toullec

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Face à la pandémie : le défi des tests RT-PCR face au manque de réactifs

Face à la pandémie : le défi des tests RT-PCR face au manque de réactifs

Alors que le Gouvernement a annoncé ce wee-kend son ambition de réaliser 20 000 à 30 000 tests de dépistage du Covid-19[…]

[Dossier CO2] Ces pièges à carbone que développe l'Ifpen

Dossiers

[Dossier CO2] Ces pièges à carbone que développe l'Ifpen

Le CEA booste le rendement de cellules photovoltaïques organiques pour l’internet des objets

Le CEA booste le rendement de cellules photovoltaïques organiques pour l’internet des objets

[Dossier CO2] L'hydrogène à la rescousse des sidérurgistes

[Dossier CO2] L'hydrogène à la rescousse des sidérurgistes

Plus d'articles