Nous suivre Industrie Techno

Matériaux & Chimie - Un an d'innovations

Matériaux & Chimie - Un an d'innovations

© DR

En 2012, la technologie aura été plus que jamais au service de l’industrie de la chimie et des matériaux. Grâce à de nouveaux procédés, les produits deviennent plus compétitifs en intégrant une dimension "nano" ou encore des fonctions électroniques. Voici quatre développements qui ont marqué l’année. Industrie & Technologies vous invite à les (re)découvrir.

Laser

Le procédé de pyrolyse laser développé par Nanomakers, transfert d’une technologie du CEA, permet de fabriquer à partir de gaz industriels 57 types de nanoparticules différentes, avec des tailles et des formes conçues sur mesure pour le client. En 2012, le français a inauguré le premier réacteur d’une capacité de 10 tonnes par an dans son usine de Rambouillet.


Textile

L’année 2012 signe-t-elle le retour en grâce l’industrie textile française ? Les investisseurs et membres du CETI, centre européen du textile innovant à Tourcoing, l’espèrent vivement. Parmi ses équipements innovants, figure une machine de filage tri-composant qui permet d’intégrer jusqu’à trois fonctions dans une fibre textile. Nul doute que la mouvance des vêtements intelligents profitera de quelques retombées de cette technique.


Plastronique

Grâce à la plastronique, les polymères intègrent directement les fonctions électroniques du produit, comme des circuits imprimés. L’industriel le plus en avance est l’allemand LPFK dont les machines d’activation laser, ou LDS (laser direct structuring), sont utilisées par exemple par BMW ou Harting. La France a bien l’intention de rattraper son retard : le gouvernement a retenu à l’été la plateforme S2P (smart plastic products) dans le cadre des investissements d’avenir, qui mettra principalement en œuvre des techniques plastroniques.


Nanotechnologies

Produire les nanotechnologies rapidement et à bas coût, c’est ce que réussit le procédé de nanoimpression mis en œuvre à l’Institut pour la recherche et l’ingénierie des matériaux (Imre) de Singapour. Fonctionnant à haut débit (rouleau-à-rouleau), il permet d’imprimer à la surface d’un polymère fondu des motifs nanométriques. Un premier produit issu des travaux des chercheurs a été breveté en mai 2012 : il s’agit d’un film anti-reflet pour les écrans électroniques.

Ludovic Fery

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un polymère bio-inspiré qui se dégrade dans l’eau de mer à partir de deux semaines

Fil d'Intelligence Technologique

Un polymère bio-inspiré qui se dégrade dans l’eau de mer à partir de deux semaines

Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, sans actions rapides, il y aura d’ici 2050 plus de plastique que de poissons[…]

Une synthèse rapide et douce de ces amides au cœur des polymères et médicaments

Fil d'Intelligence Technologique

Une synthèse rapide et douce de ces amides au cœur des polymères et médicaments

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Plus d'articles