Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Masméca éprouve le navire vert

Alexandre Coutoacouto@industrie-technologies.com
Masméca éprouve le navire vert

Au sein de l’Ensta Bretagne, à Brest, la plate-forme technologique Masméca travaille avec les industriels sur l’optimisation des navires, en testant les comportements et structures des matériaux.

Trônant sur le banc d’essai, la gigantesque hélice paraît aussi incongrue qu’un poisson hors de l’eau. Elle subira pendant plusieurs heures les sollicitations d’une machine multi-axiale, dotée de vérins développant une force de 25  tonnes chacun. L’objectif ? Tester le comportement et la résistance des matériaux, ainsi que les procédés d’assemblage de la pièce. Sur le campus de l’école d’ingénieurs Ensta Bretagne, à Brest (Finistère), la plate-forme technologique Masméca (du matériau à la structure, mécanique expérimentale avancée) ne manque pas d’instruments : des barres d’Hopkinson (pour la traction, la compression et la torsion), un canon de Taylor (pour les impacts), un tube à chocs et un laser impulsionnel Spectra Physics (pour simuler les micro-impacts). Autant d’équipements que les enseignants-chercheurs et les étudiants de l’institut de recherche Dupuy de Lôme (IRDL), auquel est adossée Masméca, utilisent dans leurs recherches destinées à réduire l’empreinte environnementale des navires.

Né du rapprochement entre le laboratoire d’ingénierie des matériaux de Bretagne et le laboratoire brestois de mécanique et des systèmes, l’IRDL est sous la tutelle de l’Ensta Bretagne, des universités Bretagne Occidentale et Bretagne Sud et du CNRS. Il compte quelque 300 chercheurs, techniciens et doctorants se consacrant à l’ingénierie des matériaux et des systèmes. Transport, dont le maritime est l’un des secteurs[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1023

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

Le chimiste français Arkema a inauguré le 15 novembre son nouveau centre mondial d’excellence dédié aux[…]

Des pâtes photosensibles pour les circuits imprimés de la 5G

Des pâtes photosensibles pour les circuits imprimés de la 5G

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Fil d'Intelligence Technologique

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles