Nous suivre Industrie Techno

Manutention - L'hydraulique se met à l'eau

Rédaction Industrie et Technologies
BT a équipé pour la première fois un de ses transpalettes d'un système hydraulique fonctionnant à l'eau.


C'est une première. BT, le constructeur suédois de chariots de manutention, vient de présenter un transpalette électrique doté d'un système hydraulique fonctionnant à l'eau. 

Cette technologie pourrait constituer une alternative aux systèmes hydrauliques traditionnels utilisant de l'huile. 

Les chariots de manutention sont depuis toujours dotés de dispositifs hydrauliques à l'huile. Or l'huile est un produit toxique et coûteux à recycler. De plus, elle se fige à basse température. Ce qui la rend difficilement utilisable en entrepôt frigorifique. Et en cas de fuite, l'huile peut éventuellement causer quelques dommages aux chariots, aux charges transportées et à l'environnement alentour.

D'où l'idée de BT de remplacer l'huile des systèmes hydrauliques par de l'eau ou un mélange eau et monopropylène glycol pour les applications en chambre froide.

Ce mélange évite le gel à basse température et les dépôts calcaires. L'eau présente de multiples avantages. C'est une ressource propre, abondante, relativement bon marché et qui se recycle facilement.

Un prototype de ce système hydraulique propre a été intégré au modèle P20 de la gamme de transpalettes électriques Orion. Il s'agit d'une version en acier inoxydable. Car comme chacun sait l'eau et l'acier ne font guère bon ménage. La nécessité d'équiper les pièces du chariot en acier inoxydable engendrera donc forcément un surcoût.

Cette version prototype est cependant disponible sur commande. Avant de la commercialiser à plus grande échelle, BT prévoit toutefois de réaliser une série de tests complémentaire et de sonder le marché. Est-il prêt à accepter un tel système et son surcoût ?
YB

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

Interview

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

L'impression 3D gagne du terrain dans l'industrie. Mais son intégration est inégale entre les différents secteurs.[…]

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Plus d'articles