Nous suivre Industrie Techno

Les publi-rédactionnels

Maîtrise de l’énergie : performance d’un équipement au gaz naturel en milieu industriel

Maîtrise de l’énergie : performance d’un équipement au gaz naturel en milieu industriel

Afin d’évaluer la performance énergétique d’équipements thermiques pour les industriels, GRDF a mené une campagne de mesures sur site. Le système analysé – couplage d’un condensateur à un hydroaccumulateur – a obtenu d’excellents résultats et permet une réelle économie d’énergie.

L’énergie : un facteur important de compétitivité industrielle

Le secteur industriel, évolutif et concurrentiel, est un grand consommateur d’énergie. Pour rester compétitifs, les industriels recherchent constamment des solutions adaptées et fiables permettant de réaliser des économies. Les enjeux sont en premier lieu une optimisation des coûts d’exploitation et donc une économie de consommation énergétique, tout en maintenant la performance des équipements industriels et la production. En parallèle, l’impact environnemental apparaît comme une préoccupation de plus en plus prépondérante pour bon nombre de sociétés. Dans ce cadre et pour évaluer les possibilités qui s’offrent à certains industriels ayant de forts besoins d’eau chaude (agroalimentaire, métallurgie, mécanique, textile, plasturgie…), GRDF a mené une campagne de mesures sur un condenseur installé sur une unité de production d’eau chaude de type hydroaccumulateur. C’est à Fécamp (76), sur le site de la société Delpierre, que l’étude a été réalisée.

Une solution technique étudiée : le condenseur sur hydroaccumulateur

La société Delpierre est spécialisée dans le façonnage de produits de la mer à travers/par de nombreux processus de préparation : salage, fumage, tranchage et cuisson. Les besoins d’eau chaude du site sont de 80 m3/jour à 65 °C, principalement de 21h00 à 4h00 du matin. Auparavant, le chauffage de l’eau était réalisé par un hydroaccumulateur d’une capacité de 30 m3. Pour optimiser le rendement d’exploitation, le site a fait le choix d’ajouter un condenseur à l’installation existante. Fonctionnant au gaz naturel, l’hydroaccumulateur assure le chauffage et le maintien en température de l’eau.

Les fumées issues du brûleur entrent en partie haute du condenseur. Celui-ci récupère et valorise l’énergie contenue dans les produits de combustion. L’eau froide est ainsi préchauffée par condensation des fumées en utilisant la chaleur latente et sensible de celles-ci. Au final, tout le système est optimisé : les performances sont augmentées et les consommations de combustible sont diminuées.

Bilan thermique : une performance énergétique au rendez-vous

La campagne de mesures menée par GRDF a permis de montrer le net avantage énergétique du couplage « hydroaccumulateur/condenseur ». En effet, le rendement global du système de production d’eau chaude a ainsi été augmenté de 10,5 points, passant de 90,3 à 100,8  %/PCI pour une eau froide d’appoint à 8 °C. « À noter que plus l’eau d’appoint est froide plus le gain est important », complète Patrick Mure, responsable de la campagne de mesures (société Engie Lab Crigen).

Atouts du condenseur : économies et innovation

L’ajout du condenseur améliore donc le rendement global de l’installation de production d’eau chaude diminuant ainsi la consommation de gaz naturel et les émissions de CO2.

Cet équipement a l’avantage de valoriser une partie des fumées, qui seraient perdues sans ce système de récupération.

Il peut être placé sur une installation neuve comme sur un équipement existant, que ce soit sur des installations de production d’eau chaude instantanées ou avec accumulation.

Pour la société Delpierre, les coûts d’équipement et d’installation ont été amortis en moins de deux ans et les émissions de CO2eq ont été réduites de 42,6 tonnes par an.

Cette campagne de mesures menée par GRDF a permis de qualifier et de valider une solution qui s’est révélée particulièrement performante en matière d’économies d’énergie et contribuant à une réduction des émissions de CO2.

De plus, elle montre que les technologies gaz naturel sont parfaitement adaptées aux secteurs industriels, et notamment à ceux ayant des besoins d’eau chaude pour leurs procédés de fabrication ou de nettoyage.

 

 

Choisir le gaz c’est aussi choisir l’avenir

L’énergie est notre avenir, économisons-là !

Ce contenu vous est proposé par GRDF

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

12/04/2019 | MITToyota
Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Plus d'articles