Nous suivre Industrie Techno

Mais à quoi sert l’Atlas des brevets ?

Aurélie Barbaux
1 commentaire

1 commentaire

- 02/02/2017 21h:24

Je fais la même requête et je trouve 1799 brevets sur atténuation chgt clim. Ca à l'air de marcher. Je crois qu'ils utilisent des nomenclatures OCDE et INPI qui vont picorer dans les différents code techno. Evidemment c'est différent d'une recherche full text mais au moins ça produit de vraies indicateurs géolocalisés

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Mais à quoi sert l’Atlas des brevets ?

© INPI

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et L’INPI viennent de mettre en ligne un atlas des brevets couvrant la période 2003-2015. Il se veut un outil de référence de l’activité de recherche et d’innovation en France. Mais pour qui ?

Les brevets en France entre 2003-2015
188449 brevets publiés
dont 17772 par le secteur public
69476 déposants
Qu’on se le dise, l’Atlas des brevets, mis en ligne par le gouvernement et l’INPI le 1er février 2017, est avant tout un outil destiné à alimenter mémoires, thèses et recherche sur l’innovation technologique en France. Pour les recherches d’antériorité de propriété industrielle sur une technologie, c’est sur la base brevet de l’Inpi, http://bases-brevets.inpi.fr/,n qu’il faut chercher. Si l’on cherche combien de brevets liés à l’intelligence artificielle (au hasard) ont été publiés en France, c’est là qu’il faut aller. En l’occurrence, on apprend que 449 brevets liés à IA ont été déposés en France, dont le plus ancien référencé l’a été en 1982 par Général Electric et le plus récent publié en janvier 2017, concerne un dispositif d’ensemble caméra de robot et son procédé de prise de vues et de suivi conçu par Yutou Tech (Hangzhou) Co Ltd.

Un outil académique

Impossible d’effectuer la même recherche sur l’Atlas, le terme « Intelligence artificielle » ne figurant pas dans la liste des technologies du moteur de recherche. Pas plus que robotique ou automatisation. Les recherches ne sont possibles que par domaines technologiques, différenciés entre grands domaines technologiques et domaines émergents. Mais, là non plus, pas trace de robotique ou d’intelligence artificielle. En revanche, les technologies participant à l’atténuation du réchauffement climatique ou le stockage d’énergie sont surreprésentés. Mais, la déception ! La recherche indique zéro brevets déposés en France pour la Capture et le stockage du CO2 ! Idem pour bâtiment intelligent ou nanomédecine… Réalisée un peu plus tard, la recherche n’aboutit plus du tout. Un bug sûrement. La version de l’Atlas en ligne ce 2 février 2017 est toujours indiquée en Bêta.

Open data

Une recherche sur le domaine de la chimie alimentaire donne plus de résultats : 2174 demandes de brevets, et 1731 publiés. Les cartes liées, elles concernent toute la chimie, et présentent le même bug sur les dates. La liste des demandes de brevets n’est pas cliquable. En revanche, on connaît la proportion par année du nombre de brevets déposés par type de structure, publique ou privée. On accède aussi à des données sur les déposants et inventeurs. Respectivement, 1847 et 4265 pour la chimie alimentaire. Des cartes génériques nationales, régionales ou par technologies sont proposés en téléchargement à tous les stades de la recherche.

S’appliquant à lui-même la politique d’open data prévu dans le Loi pour une république numérique, les fichiers de donnée sont disponibles en téléchargement sur le site data-enseignementsup-recherhce.gouv.fr. Un site à vite placer dans ses favoris.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Analyse

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Tenter de dégommer un drone avec un ballon a permis à des chercheurs de l’Université de Zurich de valider leur[…]

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Biotechnologies : le LISBP inaugure ses nouvelles installations à Toulouse

Biotechnologies : le LISBP inaugure ses nouvelles installations à Toulouse

Plus d'articles