Nous suivre Industrie Techno

Maintenance - IBM crée une nouvelle branche : l'autonomic computing

Rédaction Industrie et Technologies

Face à la complexité de maintenance des systèmes informatiques, IBM s'inspire de la biologie pour développer des systèmes de diagnostic.


L'enfer des réseaux. Les ingénieurs responsables de la maintenance des systèmes informatiques des grandes entreprises ont vu leur travail se complexifier et s'accroître avec l'arrivée d'Internet. 

Aujourd'hui, pour parvenir à gérer convenablement une telle complexité, IBM a recours à des approches qui s'inspirent de l'activité des systèmes biologiques et annonce la création d'une branche baptisée "autonomic computing".  Les composantes A,C,G et T de l'ADN diffèrent peu des O et des 1, rapporte le New York Times dans son article.

Dirigée par Alan Ganek, précédemment vice-président chargé des stratégies de recherche, cette nouvelle branche sera reliée directement aux différents départements de R&D d'IBM. 

Selon certains analystes, Big Blue devrait consacrer 500 millions de dollars par an à cette activité dont le but est de concevoir des systèmes capables de diagnostiquer des problèmes intervenant dans de grands réseaux et de les résoudre sans faire appel aux techniciens.

Il s'agira également de constituer des centres de données permettant la gestion automatique de l'évolution de la charge de travail des réseaux. Cette branche cherchera aussi à développer des logiciels capables d'observer le comportement d'un réseau et de l'interpréter pour trouver les solutions appropriées. 

Elle privilégiera également le développement de logiciels permettant de proposer automatiquement des solutions de l'évolution du réseau informatique, en fonction des objectifs de l'entreprise, présentés au logiciel sous forme de schémas et de graphiques et non par l'intermédiaire d'un langage de programmation complexe. 

Pour IBM, cette stratégie représente un investissement sur le long terme qui, selon les analystes, place dès aujourd'hui ce groupe largement devant ses concurrents Sun Microsystems (NI Inititive) et Hewlett-Packard (Utility Data Center Project), également engagés sur cette voie. 
Source : Ambassade de France aux Etat-Unis

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des vidéos ralenties à l’extrême pour observer des phénomènes ultra-rapides

Des vidéos ralenties à l’extrême pour observer des phénomènes ultra-rapides

Un procédé de traitement d’images, mis au point par des chercheurs de l’Université de Harvard et de l’Ecole[…]

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

Plus d'articles